Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Jeudi, 28 Juin 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Il appelait au boycott des élections législatives via internet

Le jeune internaute Tarek Mameri condamné à 8 mois de prison avec sursis

Par : Mohamed Mouloudj

Le jeune internaute Tarek Mameri a été condamné, hier, à huit mois de prison avec sursis, assortis d’une amende de  100 000 DA, par le tribunal correctionnel de Sidi-M’hamed.
Le verdict est tombé hier, dans l’affaire du jeune bloggeur, Tarek Mameri. Il est condamné à 8 mois de prison ferme et une amende de 100 000 DA.
Accompagné par des membres de sa famille et des militants de droits de l’Homme, le verdict a été prononcé en présence de l’avocat du jeune Mameri, maître Sidhoum.
Non étonné par la condamnation, le jeune homme a assuré que “le verdict ne changera en rien ses convictions de militant”. “Tarek n’est ni un voleur, ni un drogué”, a déclaré un membre de sa famille. Et d’ajouter qu’“il n’a exprimé que l’avis de la majorité des Algériens”. Et à un militant des droits de l’Homme d’asséner, dans le même sens, en précisant que “l’État algérien doit, dans ce cas de figure, arrêter et condamner tous les internautes qui expriment des avis politiques différents du discours officiel”. “Le dossier de Tarek est vide”, a ajouté un autre militant, juriste de profession, en soulignant que “la justice algérienne obéit plus à des injonctions politiques qu’à la loi”.         
Poursuivi pour plusieurs chefs d’inculpation, à savoir “destruction de biens d'autrui, incendie de documents administratifs, incitation à l'attroupement et outrage à corps constitué”, le procureur avait requis, le 13 juin écoulé, une peine de 3 ans de prison contre l’accusé. Devant le juge, le jeune Mameri avait nié les faits qui lui ont été reprochés.
Durant la campagne électorale pour les législatives du 10 mai, Tarek Mameri avait posté, sur YouTube, des vidéos relatant le quotidien des jeunes Algériens. Il appelait ainsi au boycott des élections.


M M

 

Commentaires 

 
#19 taxibleu 30-06-2012 14:36
Citation en provenance du commentaire précédent de nasri azedine:
Celui qui ne veut pas voter ne vote pas, mais on ne doit pas inciter les gens aux désordres.Telle est la démocratie.S'il avait les moyens il serait sorti avec un baton pour empécher les autres a exprimer leur choix.Nous aimons tous la démocratie et la liberté mais simplement lorsqu'elle est de notre côté exclusivement - Pleure o PAYS BIEN AIME. IL N A QUE DES DEMOCRATES A SENS UNIQUE.

et les islamistes n ont pas fait pire que ca pour voter FIS ?
 
 
#18 taxibleu 30-06-2012 14:34
Citation en provenance du commentaire précédent de FENNEC BLANC:
LE jeune Maameri,on la vu sur la vdéo,il a lair un peu simplet,il ne mesure pas l'ampleur de ses actes ,on l'a bien vu entrain de degradé le bien de la commune et casser les panneaux destiner a afficher les candidats des ligislatives,al ors Arretons de faire les hypocrites,il na pas eté condamnés pour sa parole ou son opinion parceque aujourdhui en Algerie on dit plus que ça.IL ne faut pas qu'on tombe dans l'Anarchie parceque il ya des gens qui ont de la haine et qui n'attendent que ca pour se venger et pour nous entrainé en Arriere aux annéés des massacres,parce que ce jeune maameri personne ne sait pour qui il roule ,on est pas naif pour croire a nimporte quel pet .
lllllui a sa position de protester et detruire les panneaux comme les millitants du fis en 91 toi tu as ta position contre lui mais ca veut pas dire que c toi qui as raison
 
 
#17 mecipsa 30-06-2012 00:30
Nous voyons encore là, ce qui est le régime politique des dictateurs, toute individu a le droit d'exprimer son opinion, qu'il fasse parti d'une organisation politique où pas cela ne change pas grand chose, la meilleur réponse à donner à ces juges, c'est de descendre dans la rue en solidarité avec ce jeune.
 
 
#16 FENNEC BLANC 29-06-2012 18:24
Citation en provenance du commentaire précédent de sirine:
dans ce cas c est 80 pour cent d algériens qui méritent la prison d après ces soit disant dirigeants algériens . eh ben bravo, on peut dire qu on est sur la bonne voie vers la démocratie . allah yerham boudiaf , ou va l Algérie ?


J'aurai préferé sirène a sirine qui ne veut rien dire,c'est juste une opinion,je crois que c'est permet dans la démocratie de l'Anarchie ou l'Anarchie de la démocratie tout les chemins menent a ROME,notre peuple n'a rien avoir avec la liberté y a qu a voir ce qui se passe autour de vous ,on est capable que du pire parceque cest notre education0.
 
 
#15 FENNEC BLANC 29-06-2012 17:58
Citation en provenance du commentaire précédent de Aarav:
En lisant cet article, nous avons deux condamnations différentes pour un même ( ou supposé) délit : deux choses différentes. Mais, ce qui est regrettable, c'est que cette décision de justice est tout à fait incompatible avec l'article 36 de notre constitution qui stipule : "La liberté de conscience et la liberté d'opinion sont inviolable. Dans cette affaire , nous avons une liberté d'opinion garantie par la constitution, mais le pouvoir voulait imposer une sanction contraire aux lois, en exigeant de la justice(que j'appelle l'injustice) de le faire à sa place. Le pouvoir ne doit perdre de vue que 75% des Algériens ont refusé de voter, alors qu'attend -il de les emprisonner tous, comme Tarek Mameri ?


vous parlez des droits a longueur de journée,on le droit patati patata,on a le droit ceci cela,on a le droit bla bla,bla bla et si vous commencez a parler des devoirs,parcequ e sans les devoirs on a pas les droits.quel peuple.
 
 
#14 FENNEC BLANC 29-06-2012 17:51
LE jeune Maameri,on la vu sur la vdéo,il a lair un peu simplet,il ne mesure pas l'ampleur de ses actes ,on l'a bien vu entrain de degradé le bien de la commune et casser les panneaux destiner a afficher les candidats des ligislatives,al ors Arretons de faire les hypocrites,il na pas eté condamnés pour sa parole ou son opinion parceque aujourdhui en Algerie on dit plus que ça.IL ne faut pas qu'on tombe dans l'Anarchie parceque il ya des gens qui ont de la haine et qui n'attendent que ca pour se venger et pour nous entrainé en Arriere aux annéés des massacres,parce que ce jeune maameri personne ne sait pour qui il roule ,on est pas naif pour croire a nimporte quel pet .
 
 
#13 Adelil1 29-06-2012 17:34
Ce jeune homme est bien téméraire. Il a osé exprimer des opinions contraires à celles du pouvoir. Il n'a utilisé ni bombe, ni arme blanche, ni arme à feu; seulement son clavier d'ordinateur. Pour ça, je dis bravo à Tarik ! Ce n'est pas avec la violence qu'on réglera les problèmes.
 
 
#12 Aarav 29-06-2012 10:30
En lisant cet article, nous avons deux condamnations différentes pour un même ( ou supposé) délit : deux choses différentes. Mais, ce qui est regrettable, c'est que cette décision de justice est tout à fait incompatible avec l'article 36 de notre constitution qui stipule : "La liberté de conscience et la liberté d'opinion sont inviolable". Cette affaire de Tarek Mameri ressemble beaucoup à ceux déjà condamnés pour avoir "mangé" le carême( comme si notre justice voulait dépasser ses prérogatives, pour aller loin et se mêler de la volonté divine d'infliger une sanction qui est du ressort de notre dieu). Dans cette affaire , nous avons une liberté d'opinion garantie par la constitution, mais le pouvoir voulait imposer une sanction contraire aux lois, en exigeant de la justice(que j'appelle l'injustice) de le faire à sa place. Le pouvoir ne doit perdre de vue que 75% des Algériens ont refusé de voter, alors qu'attend -il de les emprisonner tous, comme Tarek Mameri ?
 
 
#11 joslain 29-06-2012 06:24
......puisque il prétend se défouler au nom de la majorité qui comme lui peut se permettre de se conduire comme un honorable ...!
 
 
#10 Guelmazigh dzca 29-06-2012 02:47
Je ne sais pas pourquoi cette lourde punition, pourtant, il n'a rien fait, juste avoir exprimé son opinion, et que cette dernière exprime son grand amour pour son pays. Allah yerham Cherif Kheddam, qui a chanté : ''L'Dzayer Inchallah Ats'Hlodh'' L’Algérie est malade, et on doit prier le Bon Dieu, pour qu'elle soit guérie. J'espère que son affaire soit bien médiatisée et que le juge renonce à sa décision. Sinon chaque journaliste serait passible de tels jugements, sinon tous les Algériens. We are with you Tarek
 
DIlem
DILEM DU 30 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Voir toute La rubrique

Dernières infos