Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Jeudi, 28 Juin 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

James Todd, P-DG Maghreb, à “LIBERTÉ”

“Le marché algérien est stratégique”

Par : Nabila SAIDOUN

Le géant néerlando-britannique Unilever prend ses marques en Algérie en étoffant son portfolio localement avec une gamme de produits de plus en plus riche.
La multinationale mise aussi sur les compétences locales et la création de richesse avec le nombre d’emplois en courbe croissante. Il atteint aujourd’hui, selon les affirmations de James Todd, P-DG Unilever Maghreb, 800 empelois directs et indirects et compte investir davantage. “Le marché algérien est stratégique pour nous car il présente un très grand potentiel. Certes, pour Unilever, il est dépassé actuellement par le Maroc, en termes de taille mais à la différence qu’il soit meilleur en opportunité”, nous expliquera-t-il en marge de la conférence de presse tenue mardi à l’hôtel El-Djazaïr à l’occasion de la célébration des dix années d’existence d’Unilever en Algérie. Très enthousiaste, notre interlocuteur se focalisera sur le développement durable qui se hisse désormais au niveau de la priorité des priorités de la multinationale. “La crise économique et la crise environnementale interpelle chacun de nous pour adopter un nouveau modèle d’entreprise économique”, dira-t-il très philosophique, et de reconnaître que la stratégie menée dans les pays émergents ne peut que payer car ça peut être une réelle alternative.
Il rappellera alors qu’actuellement “55 % du chiffre d’affaires d’Unilever viennent des pays émergents”.
À la question de savoir si la lutte contre la contrefaçon se poursuit, James Todd répondra par l’affirmative reconnaissant, toutefois, que le problème ne se pose plus avec la même intensité d’il y a quelques années auparavant. Il réitéra, à l’occasion, son appel pour que les efforts se poursuivent pour mettre un terme à cette activité illicite dangereuses pour la santé. James Todd affirmera, par ailleurs, plusieurs projets qui seront menés en Algérie dans l’avenir en insistant sur le fait qu’Unilever travaille, en Algérie, sur le long terme avec une vision qui repose sur quatre piliers à savoir : la création du futur, aider les gens à se sentir bien à travers des produits et services qui sont bons pour eux, en menant des petites actions au quotidien “Small Actions Big Difference !” et en développant de nouveaux modèles de croissance à même de doubler la taille de la société au niveau mondial tout en réduisant l’impact environnemental.


N. S.

 

Commentaires 

 
#1 pasde pseudo 28-06-2012 16:44
L'Algérie est stratégique elle se laisse plumer dans tous les domaines . C'est la gestion des traîtres, des voleurs et des incompétents qui sabordent tout ce qui est national pour ouvrir leur pays au bazar.
 
DIlem
DILEM DU 22 OCTOBRE  2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos