A la une / Actualité

Sur requête des avocats de la défense

Le procès d’Abdelghani Hamel reporté au 11 mars

© D.R

Le procès en première instance d’Abdelghani Hamel, de son épouse et de ses enfants, qui devait s’ouvrir hier au tribunal de Sidi-M’hamed, a été reporté au 11 mars prochain, sur demande de la défense. Le parquet a requis, en outre, la fusion en un seul dossier les deux affaires, dans lesquelles l’ancien directeur général de la Sûreté nationale (2010-2018), ses fils et d’anciens walis (dont Abdelghani Zaalane et Abdelmalek Boudiaf qui ont administré des portefeuilles ministériels) sont impliqués en qualité d’accusés dans l’une et de témoins dans l’autre (treize coaccusés pour les deux dossiers).

L’ancien patron de la police et ses fils sont en détention préventive à la maison d’arrêt d’El-Harrach depuis le mois de juillet dernier, tandis que son épouse et sa fille ont été placées sous contrôle judiciaire. Les Hamel sont accusés de détournement de foncier et d’enrichissement illicite.

 

 

 

S. H.