Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Mercredi, 20 Juin 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Malgré une baisse des prix des produits alimentaires

Le taux d’inflation a atteint 6,9% en mai

Par :

Le rythme d’inflation annuel en Algérie a accentué sa hausse durant le mois de mai dernier pour atteindre 6,9% contre 6,4% en avril, malgré une baisse de près de 3% des prix des produits alimentaires en mai par rapport à avril, selon une enquête de l'Office national des statistiques (ONS).

En mai dernier, l’indice des prix à la consommation a enregistré une baisse de 1,1% par rapport au mois écoulé. Cette baisse est due à un recul de 2,7% des produits alimentaires, précise l’ONS. Cette tendance, qui intervient après des hausses relevées durant les quatre premiers mois de 2012 (respectivement 2,3%, 2,2%, 1,4% et 0,9%), est le fait des biens alimentaires qui se distinguent par un recul de 2,7%, résultat d’une baisse “notable” des produits agricoles frais avec 5,4%, souligne l’ONS.
Des chutes de prix ont caractérisé en mai dernier certains produits, notamment les légumes (11,9%), la pomme de terre (31,3%), les œufs (8,07%), le poisson frais (3,9%) et à un degré moindre la viande de poulet (1,9%). Corrigé des variations saisonnières, l’indice des prix à la consommation a enregistré en mai 2012 une baisse de 0,6% par rapport à avril dernier. Par ailleurs, l’office relève que les produits alimentaires industriels ont connu une stagnation, alors que les biens manufacturés industriels et les services ont enregistré une légère hausse, respectivement de 0,42% et de 0,22%. En glissement annuel, les produits alimentaires ont augmenté de 11,29% avec notamment 18,04% pour les produits agricoles frais et 5,63% pour les produits alimentaires industriels, selon l’ONS. Les produits manufacturés ont également augmenté de 7,71% et les services de 5,58% en mai dernier par rapport au même mois de l’année écoulée, ajoute l’office. Par rapport au même mois de 2011, la hausse a touché en mai dernier tous les produits alimentaires, mais les augmentations les plus importantes ont concerné les produits agricoles frais dont notamment la pomme de terre (37,49%), les légumes frais (12,42%) et les fruits frais (19,34%), relève encore l’ONS.
En mai dernier et par rapport à la même période en 2011, cette hausse a touché également d’autres produits alimentaires. Il s’agit notamment des viandes de mouton (28,81%), des œufs (6,1%), du sucre et produits sucrés (12,04%), des huiles et graisses (4,84%), laits, fromage et dérivés (2,14%), ajoute l’ONS. Par ailleurs, l’office indique que les seules baisses des prix enregistrées en mai dernier et par rapport au même mois en 2011 ont concerné le poisson frais avec 1,42%, ainsi que les viandes de poulet avec -0,61%.
Durant les cinq premiers mois 2012, l’indice des prix à la consommation a connu une “forte hausse” de 9,4% par rapport à la même période en 2011, en raison d’une hausse généralisée des prix des produits de consommation, notamment des produits agricoles frais qui ont augmenté de 20,20%. Cette hausse des produits agricoles frais s’explique toujours par la forte augmentation des prix de la pomme de terre (58,92%), la viande de mouton (27,56%), des œufs (18,68%), les légumes frais (14,48%) et des fruits frais avec 7,96%, relève l’office. Les produits alimentaires industriels ont aussi marqué une hausse de 5,92% en raison essentiellement de l’augmentation des prix des boissons (19,86%), du café et thé (7,5%), des sucres et produits sucrés (7,05%) et des huiles et graisses (4,06%), ajoute l’organisme national des statistiques. Les prix des produits manufacturés ont également enregistré une hausse de 7,77% ainsi que ceux des services avec 5,01% durant les cinq premiers mois de 2012, ajoute l’office.


R. E./APS

 

Commentaires 

 
#2 algéco 21-06-2012 01:24
on manquez de compétences monsieur, l'Algérie et gérée par des analphabètes. vraiment, lorsque j'ai entendu les discours des élections je me suis dit : est ce qu'.il y a des écoles en Algérie.
 
 
#1 Dieseulsai 20-06-2012 22:57
Economie de bazar et d importation non independante des importations ne produisant rien ! aucune valeur ajoutee , consommation sous perfusion du Petrole+Gaz ! Fassad fassad fassad de vrais saoudiens ou emiratis de pacotilles !
 
DIlem
DILEM DU 30 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Voir toute La rubrique

Dernières infos