Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Les décrets d’institution ont été adoptés en conseil des ministres

Les 10 nouvelles circonscriptions administratives dans le Sud


Le Conseil des ministres, réuni dimanche sous la présidence du chef de l’État, a adopté deux décrets instituant 10 nouvelles circonscriptions administratives dans le sud du pays. Le nouveau découpage concerne les wilayas d’Adrar, de Tamanrasset, de Biskra, de Béchar, de Ghardaïa, d’El-Oued, d’Ouargla et d’Illizi. Il se décline en l’institution de deux nouvelles circonscriptions administratives (wilayas déléguées) dans la wilaya d’Adrar, à savoir Timimoun et Bordj Badji-Mokhtar, deux dans la wilaya de Tamanrasset, en l’occurrence In-Guezzam et In-Salah, et une dans chacune des wilayas de Biskra, de Béchar, de Ghardaïa, d’El-Oued, d’Ouargla et d’Illizi, à savoir respectivement Ouled Djellal, Béni Abbès, El-Menéa, El-Mghir, Touggourt et Djanet. Ces nouvelles circonscriptions administratives seront dirigées par des walis délégués placés sous l’autorité des walis territorialement compétents. Ce découpage administratif dans le Sud sera suivi d’un autre, dans les mêmes formes, dans les Hauts-Plateaux en 2016 et d’un ultime dans le nord du pays en 2017. La décision de procéder à un découpage administratif a été entérinée en Conseil des ministres restreint le 27 janvier dernier.
“(…) Dans ce cadre, des wilayas déléguées, aux moyens renforcés et aux compétences élargies, seront créées durant le semestre en cours, à travers les wilayas du Sud, pour rapprocher le service public des administrés”, notait alors le communiqué ayant sanctionné le Conseil ministériel restreint. Immédiatement après ce Conseil ministériel restreint, le ministère de l’Intérieur, alors sous l’autorité de Tayeb Belaïz, s’est mis au travail et a élaboré un avant-projet de décret relatif à un nouveau découpage administratif. L’avant-projet avait été, par la suite, soumis à la réunion du gouvernement qui l’a examiné et endossé.

S. A. I.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER