Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Mardi, 06 Novembre 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

BÉjaïa

Les candidats désemparés

Par : Ouhnia Kamel

Quarante-huit heures après son ouverture officielle, la campagne électorale pour les élections locales du 29 novembre prochain peine à s’emballer à travers les quatre coins de la wilaya de Béjaïa. En effet, jusqu’à hier lundi, l’ambiance de cette campagne était encore morose, dès lors que la quasi-totalité des acteurs politiques de la région restait toujours dans sa tour d’ivoire. Aucun meeting, ni conférence ou autre activité sur le terrain n’ont pu être enregistrés jusque-là dans la capitale des Hammadites et sa région. Même les tableaux d’affichage et autres lieux réservés à cet effet demeurent vides. Cette ambiance feutrée qui caractérise le début de la campagne électorale, ne fait qu’accentuer l’indifférence et le désintéressement des Béjaouis à l’égard du rendez-vous électoral prochain. Quelle sont les raisons d’une telle situation ? Pour le candidat tête de liste du Parti socialiste des travailleurs (PST) à l’APW de Béjaïa, Kamel Aïssat, la principale raison de cette apathie est due à l’absence de commissions électorales aussi bien wilayale que communale.
“Ce n’est qu’hier dimanche que la commission électorale de wilaya (CEW) a été installée. Il faudra donc attendre quelques jours pour mettre sur pied toutes les commissions communales (CEC). L’installation de ces organes de gestion et de contrôle des élections accuse un retard de quinze jours. Ce qui ne manquera pas de se répercuter sur le lancement de la campagne électorale, puisqu’aucune liste de candidature ne connaît encore son numéro de classement au niveau des tableaux d’affichage. Aussi, on n’a pas encore procédé à la répartition des salles de spectacles et autres espaces publics devant abriter les conférences publiques”, déplore notre interlocuteur. Pour ce membre de la direction du PST, la responsabilité de cette situation incombe à l’administration centrale, notamment le ministère de l’Intérieur, qu’il tient d’ailleurs, à “dénoncer vigoureusement”.
Concernant le programme de sorties sur le terrain dans le cadre de cette campagne électorale, M. Aïssat affirmera que son parti privilégiera l’organisation de conférences-débats avec les citoyens des différentes localités de la wilaya de Béjaïa. “Nous avons déjà procédé à l’ouverture des permanences électorales dans les grands centres urbains afin de mieux expliquer aux citoyens les grands axes de notre programme”, a-t-il conclu.


K O

 
DIlem
DILEM DU 02 OCTOBRE  2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos