Mascara : trois morts dans deux accidents de la route distinctsGaza: huit Palestiniens tués lors d'un raid aérien israélien (secours)Libye: combats et incendie sur un site de carburant à Tripoli, le gouvernement impuissantCommerce: 270 infractions pour non-respect de la permanence de l’AïdPour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Dimanche, 24 Juin 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Marché de l’automobile

Les clients se plaignent des délais de livraison

Par : Ali Farès

Acheter un véhicule neuf est-il toujours synonyme de bonheur pour le consommateur algérien ? Cette question a fait l’objet d’une conférence de presse organisée par le Forum d’El Moudjahid et animée par l’Association de protection et orientation du consommateur et son environnement de la wilaya d’Alger (Apoce) sous le thème : “Les infractions dans l’exercice de l’activité de commercialisation des véhicules neufs et les droits des consommateurs.” D’emblée le président de cette association, le Dr Mustapha Zebdi, annonce que le décret 07/390 n’est non seulement pas respecté par certains concessionnaires mais en plus il devrait faire l’objet d’amendements eu égard à des vides juridiques constatés dans ses dispositions. Pas moins d’une vingtaine de points liés à ces infractions sont relevés. Des retards de livraison allant de quelques jours sont passés carrément à quelques années alors que la réglementation ne tolère pas plus de 45 jours, le contrat de vente liant le concessionnaire avec un client est “non conforme et ne mentionne dans beaucoup de cas de date de livraison exposant du coup l’acheteur à la perte de ses droits sans parler qu’en choisissant la couleur du véhicule, il se retrouve sans aucun préavis avec une autre couleur à sa grande déception”, fait noter le conférencier, précisant que le contrat est pourtant clair à ce sujet.
Plus loin, il se dit sidéré de voir que des concessionnaires vont jusqu’à proposer le changement du véhicule demandé par un autre, et ce, après une longue durée d’expiration du délai de livraison. Allez savoir pourquoi ? Le consommateur n’est pas au bout de ses peines puisqu’en dépit du contrat de vente, il n’est pas à l’abri d’une augmentation des prix qu’on justifie par des hausses au niveau mondial.
L’intervenant note également un manque de considération à l’égard du consommateur en matière de dépassement des délais de livraison où aucune compensation n’est accordée.
Parfois ce dernier constate à ses dépens que beaucoup d’accessoires manquent au véhicule acheté sans pour autant qu’il puisse en être dédommagé. Comme il relève aussi ce manque de propositions d’un véhicule de remplacement en cas d’immobilisation de plus de 15 jours, conformément aux dispositions du contrat. Indisponibilité de pièces de rechange, des rendez-vous avec le service après-vente très lointain, certaines réparations non enregistrées sur le livret d’entretien, mauvaise gestion des stocks, tromperies diverses, sont encore quelques points cités par le conférencier.
Mais là où son étonnement est à son paroxysme, c’est cette indisponibilité de communiquer avec le personnel du service clientèle qui souvent ne répond pas. Pis encore, il trouve énigmatique que les commandes ne soient pas satisfaites dans les délais alors que des véhicules en grandes quantités sont proposés sur le marché parallèle.
“Quant aux garanties, c’est l’anarchie totale”, dira le conférencier, citant quelques exemples comme le cas de ce camion acheté sur la base d’un 5 tonnes alors qu’en réalité, il s’agit d’un 3 tonnes. Le cas d’un 12 tonnes vendu pour un 20 tonnes a même été enregistré. “Imaginez les dégâts qui auraient pu en découler sur l’autoroute par rapport à sa charge utile”, s’exclame l’orateur.
Malek Serraï, en tant que consultant, déplore la pratique élevée des prix, expliquant que les véhicules vendus proviennent généralement des vieux stocks des pays exportateurs.
Abordant le volet accidents de la route, il pense qu’il faut responsabiliser les concessionnaires sur la conformité du produit vendu, car, dira-t-il, “certains véhicules ne répondent pas aux normes appliquées ailleurs”, tout “en déplorant que des lobbies bloquent l’application de la loi”.
Le président de l’association Apoce que le nombre de vrais concessionnaires ne dépasse pas cinq alors qu’on compte actuellement plus de 45 mais qui ne sont en réalité que des revendeurs. L’État doit intervenir au plus vite.


AF

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 30 JUILLET 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos