Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Cybersécurité (#LibertéVENDREDI)

Les dangers des agrégateurs mobiles

Photo : Capture d'écran

Dans un communiqué, en date du 12 septembre, Algérie Poste avait invité les usagers désireux consulter leur compte CCP via internet de faire preuve de vigilance. Un appel concernant les « applications malveillantes utilisant son identité et son logo de manière tout à fait illégale». Le service de communication n'a cependant pas cité les noms des applications mises en cause.

Lire l'article de la #RDL en cliquant ICI

Vérification faite sur la plateforme Google Play, et en tapant comme mot clé "Algérie Poste CCP", il existe au moins quatre applications tierces, servant d’agrégateur compatibles avec la poste. Comme signalé par beaucoup de spécialistes, ces applications sont loin d’êtres sécurisées. Elles peuvent détourner les données (même le contenu de vos comptes) par piratage. D'une manière plus globale, il n'y a pas qu' Algérie Poste qui est touché par ce phénomène. En occident, tout comme en orient, plusieurs personnes ont signalé le danger de communiquer ses identifiants bancaires à des entreprises non reconnues.

Pourtant, ces agrégateurs sont toujours disponibles sur le magasin Google malgré les menaces de cette institution publique. D’ailleurs il a été assuré que l’ «Établissement se réserve tous les droits qui lui sont conférés par la Loi pour mettre fin à ces pratiques et poursuivre ses auteurs auprès des autorités compétentes ».

Capture d'écran des agrégateurs mobiles

Approchés par la Rédaction Digitale de « Liberté » (#RDL) pour savoir si les services d’Algérie Poste ont essayé de prendre attache avec eux, les développeurs de ces applications n’ont pas daigné répondre aux questions envoyées par mail.

Dangers des cyber-attaques

Pour prendre conscience des dangers des cyber-attaques, la Rédaction Digitale de Liberté (#RDL) a consulté le développeur web Amine Haddad, 35 ans. Pour lui, il​ ​n’est​ ​pas​ ​recommandé​ ​d’utiliser​ ​des​ ​agrégateurs​ ​sauf​ ​si​ ​l’éditeur​ ​officiel​ ​du​ ​service​ ​l’autorise, car​ ​"l’agrégateur​ ​devra​ ​garantir​ ​la​ ​sécurité​ ​des​ ​données​ ​des​ ​utilisateurs". Il a également ajouté qu'il ne doutait pas de l'intention de certains développeurs d'application qui "cherchent peut être à ​simplifier​ ​la​ ​vie​ ​aux​ ​utilisateurs​ ​avec​ ​une​ ​meilleur interface​ ​et​ ​expérience​ ​utilisateur". Il a cependant préconisé de le faire ​ ​dans​ ​un​ ​cadre​ ​réglementé​ ​en pensant​ ​à​ ​la​ ​sécurité​ ​des​ ​utilisateurs."
Questionné sur la sécurité informatique en Algérie, le développeur n'a pas hésité à la signaler. "Durant​ ​mon​ ​expérience,​ ​j’ai​ ​vu​ ​des​ ​banques​ ​et​ ​des institutions​ ​étatiques​ ​qui​ ​utilisent​ ​des​ ​logiciels​ ​et des​ ​systèmes​ ​d’exploitation​ ​vulnérables​ ​et​ ​non​ ​supporté ​par​ ​leur​ ​éditeur", s'est-il désolé. Tout en concluant : "Nous​ ​sommes​ ​une​ ​proie​ ​facile​ ​pour​ ​les​ ​hackers​ ​et​ ​c’est​ ​très​ ​alarmant".

Menace informatique : carte en temps réel

Le spécialiste russe de la sécurité des systèmes d'information, Kaspersky a créé une carte du monde où il est indiqué les attaques lancées en temps réel.

Cette illustration démontre par exemple que l'Algérie, le dimanche 24 septembre à 15h00, a été classé 15e dans la liste des pays les plus attaqués, et ce, en se référant aux données de Kaspersky Lab.

Capture d'écran de la carte de menace informatique

 

Lire l'entretien accordé à la #RDL par l'expert en Cybersécurité, le Dr Mourad Debbabi en cliquant ICI

Imène AMOKRANE

@ImeneAmokrane

ARTICLES CONNEXES

  • Dr. Mourad Debbabi, expert en cybersécurité à la Rédaction Digitale de "Liberté" (#LibertéVENDREDI)
    « Toutes les applications pourraient être injectées avec un code malveillant »

    À l’heure de l’évolution et la démocratisation des nouvelles technologies, la cybersécurité demeure un enjeu de première importance. Que ce soit en Algérie ou ailleurs, les personnes et les actifs informatiques sont tous concernés, de par le danger..

  • Cybercriminalité
    Racket sur les réseaux sociaux

    (...)tissait des liens avec des femmes via les réseaux sociaux et leur promettait le mariage. Mises en confiance, celles-ci posaient face à la webcam, sans se douter que cet individu enregistrait et téléchargeait ces images et vidéos.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER