Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Les Antilles et les Caraïbes face à la fureur des ouragans

Les dégâts d’Irma, en attendant José et Katia

L'ouragan Irma, attendu avec angoisse en Floride où près de six millions de personnes ont reçu l'ordre d'évacuer, a atteint Cuba hier après avoir fait au moins 19 morts dans les Caraïbes, désormais menacées par un autre ouragan, José. Gigantesque dépression de la taille du Texas, Irma oscille entre la catégorie 5, la plus élevée sur l'échelle d'intensité des cyclones tropicaux, et la catégorie 4, avec des vents soutenus de 240 à 295 km/h, selon les données du Centre américain des ouragans (NHC). Selon les déclarations des gouvernements concernés, le bilan provisoire est de 19 morts (10 dans les îles françaises de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, 4 dans les îles Vierges américaines, 2 à Porto Rico, 2 dans la partie néerlandaise de Saint-Martin et 1 à Barbuda).
Quelque 1,2 million de personnes ont déjà été affectées, un nombre qui pourrait grimper à 26 millions, selon la Croix-Rouge. Les pertes et dommages pourraient totaliser 120 milliards de dollars aux États-Unis et dans les Antilles et les Caraïbes, selon l'agence de modélisation Enki Research. Aux États-Unis, Irma devrait frapper aujourd’hui l'archipel des Keys puis Miami en Floride avec des vents attendus à 240 km/h et ensuite la Géorgie et la Caroline du Sud. L'état d'urgence déjà en vigueur dans ces trois États, a été étendu à la Virginie plus au nord. Les autorités américaines ont appelé 5,6 millions de personnes à évacuer la Floride. Des ordres d'évacuations obligatoires avaient été donnés auparavant pour les zones côtières de Floride et en Géorgie, concernant près d'un million de personnes, et des centaines de milliers d'automobilistes s'étaient massés sur les autoroutes côtières. Un autre ouragan, José, qui s'est renforcé en catégorie 4 avec des vents de 240 km/h, progressait vers l'ouest, menaçant les Antilles. José était attendu dans la nuit d’hier à 100 km au nord de Saint-Martin, placée en alerte rouge cyclonique de même que Saint-Barthélemy.  Le passage de l'ouragan entraînera “des vagues puissantes avec des creux de 6 à 8 mètres, de fortes pluies orageuses et des rafales de vent allant jusqu'à 130 à 150 km/h”, selon Météo France. Un troisième ouragan, Katia, a été rétrogradé hier en dépression tropicale après avoir touché la côte atlantique du Mexique dans la nuit de vendredi à samedi comme ouragan de catégorie 1, sans faire de dommages majeurs.  
Ce pays avait été secoué jeudi soir (4h49 GMT vendredi) par un terrible séisme sur sa façade pacifique qui a fait au moins 61 morts.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER