Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Ait Yahia Moussa (Draâ El-Mizan)

Les habitants de Tifaou et Hellil ferment la RN-25

© D.R.

Les habitants des villages Tifaou et Hellil, dans la commune d’Aït Yahia Moussa, sont revenus, hier, à la charge en procédant à la fermeture de la RN-25 reliant Drâa El Mizan à Tizi Ouzou pour exiger le lancement des projets retenus à leur profit depuis mars 2017. Par cette action, les manifestants revendiquent, entre autres, le lancement du projet de bitumage de la route qui dessert ces deux villages sur une distance de plus de six kilomètres, la poursuite de l’opération  d’assainissement d’urgence retenue suite au décès de deux enfants contaminés par les eaux usées déversées sur la route et l’alimentation de leurs villages respectifs en eau potable. En dépit d’une forte chaleur, ils ont observé un sit-in au carrefour menant vers le siège de l’APC. “Nous en avons ras-le-bol. Depuis mars 2017, nous n’avons eu droit qu’à de fausses promesses. Cette fois-ci, nous ne libérerons pas la route, si les engins ne lancent pas  le bitumage de la route. C’est notre condition. Nous refuserons toute réunion avec les autorités car nous avons été longtemps bernés avec leurs promesses. Nous devons maintenir la pression jusqu’à la satisfaction de toutes nos revendications”, a affirmé un membre du  collectif d’habitants de ces deux villages. Concernant l’alimentation en eau potable, un autre intervenant attestera que certains villages n’ont pas eu une goutte d’eau depuis plus deux mois. “Nous nous concertons avec les présidents des comités des villages de tout le versant desservi par la chaîne dite de Oued Bougdoura en vue de mener des actions communes pour  mettre définitivement fin à ce problème qui empoisonne notre quotidien”, dira-t-il. à rappeler que la dernière action de protestation des villageois de Tifaou et d'Afir remonte au début du mois de juillet en observant un rassemblement devant le siège de la wilaya de Tizi Ouzou.
 

O. Ghilès


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER