Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Dimanche, 23 Septembre 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Rachid BENAïSSA, ministre de l’Agriculture et du Développement rural

“Les incendies ont occasionné une catastrophe”

Par : Mohamed Mouloudj

Évoquant la disponibilité et la commercialisation des produits agricoles, M. Benaïssa a estimé qu’en Algérie, le citoyen est convaincu qu’il y a une production de produits alimentaires.
Intervenant, hier, sur les ondes de la Chaîne II de la Radio nationale, Rachid Benaïssa, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, a estimé que les incendies qui ont ravagé plusieurs milliers d’hectares ont occasionné une catastrophe. “Il y a eu une catastrophe occasionnée par les incendies”, a-t-il déclaré, ajoutant que cette catastrophe a touché tout le pourtour méditerranéen. Pour remédier à cette situation, il a assuré que le programme de reboisement ne s’est jamais arrêté, mais il l’a, au préalable, amplifié. “Nous sommes sur le plan de lancer un nouveau programme pour que dans chaque wilaya il y ait une pépinière ou deux (une fruitière et une forestière). Mais il faut que nous tous agissions pour protéger la forêt ou préserver les zones arboricoles”, a-t-il encore indiqué.
Évoquant la disponibilité et la commercialisation des produits agricoles, M. Benaïssa a estimé qu’en Algérie, le citoyen est convaincu qu’il y a une production de produits alimentaires. Et que les débats sur les prix sont “une chose normale”.
Par ailleurs, il a souligné que “l’esprit de renouveau agricole commence à s’élargir et être partagé par tous les acteurs à la base, et cela n’est pas venu par hasard”.  “Il est venu, a-t-il précisé, parce que nous avons une démarche claire, visible et transparente et que nous avons eu l’occasion de la faire partager par tous les acteurs.”  S’agissant de la facture alimentaire du pays, le ministre de l’Agriculture a informé que le pays produit 70% de ses besoins et importe 30%.  M. Benaïssa a souligné que les efforts consentis “visent à réduire la facture liée aux produits alimentaires”. Il a assuré, dans le même ordre d’idées, que dans certaines filières, l’Algérie arrive à couvrir ses besoins à hauteur de 100%. “Il y a un programme par filière qui est en train d’évoluer. Il faut noter qu’il y a de plus en plus de jeunes qui s’y mettent”, a-t-il précisé.
“Rien ne bloque le développement agricole”, a estimé, en outre, le ministre. Pour lui, certaines questions n’ont pas été solutionnées de par le passé, comme la lancinante question liée au foncier agricole. “Quand vous n’êtes pas tranquille dans votre relation avec la terre, vous ne travaillez pas. Mais quand tous les problèmes sont réglés, ne reste à l’agriculteur que d’investir tranquillement et de se consacrer au développement de la production et de la productivité”, a-t-il déclaré.
Évoquant la décision du dernier Conseil des ministres concernant le déclassement des terres agricoles, M. Benaïssa a précisé que “c’est une opération très encadrée. Elle s’inscrit dans le cadre de la loi d‘orientation agricole qui stipule qu’on ne peut pas déclasser une terre agricole si elle ne passe pas par le Conseil des ministres”.
Il a ajouté que “les terres de hautes potentialités agricoles ne doivent pas être touchées”. Les terres concernées par la décision du Conseil des ministres “sont des terres de moyennes ou de faibles potentialités”.  “L’opération est codifiée de bas en haut de sorte à ce que le recours aux terres agricoles se fasse au maximum, et dans le cas où cela se ferait, c’est pour la réalisation d’équipements publics nécessaires”, a encore précisé l’invité de la Chaîne II.


M. M

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 18 SEPTEMBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Gilles Kepel au Forum de Liberté (Partie 01)
Gilles Kepel au Forum de Liberté (Partie 01)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos