Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Lundi, 09 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Les libéraux vainqueurs des législatives en libye

Les islamistes tombent à Tripoli

Par : Djamel Bouatta

Les observateurs des élections ont fait état d'une écrasante victoire des libéraux dans plusieurs circonscriptions et bureaux de vote avec des taux dépassant parfois les 90%.

Un tsunami dans un pays ayant eu son Printemps arabe. Les islamistes libyens, donnés gagnants des législatives de samedi se seraient plutôt plantés, selon les premières estimations ! La coalition des libéraux a annoncé hier être en tête dans la plupart des circonscriptions en Libye et les islamistes ont reconnu “la nette avance” de leurs principaux concurrents aux élections législatives à Tripoli et Benghazi, les deux principaux gisements électoraux du pays. Plusieurs observateurs des élections à Tripoli et Benghazi ont fait état d'une écrasante victoire des libéraux dans plusieurs circonscriptions et bureaux de vote avec des taux dépassant parfois les 90%, comme dans le quartier populaire d'Abou-Salim, dans la capitale.
Le chef du Parti de la justice et de la construction (PJC), qui s’est constitué autour de la matrice des Frères musulmans égyptiens, en prévision de ces premières élections en Libye, Mohamed Sawan, a, par ailleurs, reconnu en personne l’échec de sa formation ainsi que d’autres groupuscules islamistes. L’Alliance des forces nationales (AFN), qui réunit plus de 40 petits partis autour d'architectes de la révolte de 2011, qui se sont présentés tous sous la casquette libérale, a ainsi cloué au poteau toute la mouvance islamiste pourtant soutenue non seulement par le Qatar et l’Arabie Saoudite, mais aussi par le président du CNT qui, de Benghazi libérée, avait annoncé là qu’il voulait appliquer la charia islamique, allant jusqu’à promettre l’établissement de la polygamie. Certes, il faut attendre les résultats définitifs de ces élections, mais les électeurs ont d’ores et déjà sonné le glas des islamistes. Les élections libyennes resteront ainsi le fait marquant des Printemps arabes, qui aura démenti toutes les prévisions, notamment celles des grandes capitales occidentales accordant très peu de crédit aux votes non islamistes. Une sorte de fatalité qui n’est pas sans susciter des interrogations sur la notion de vote en terre d’islam. Comme en Tunisie puis en Égypte voisines, et au Maroc, les élections libyennes auraient dû, selon ces sirènes, porter les islamistes au pouvoir. En attendant des analyses sur l’échec des islamistes en Libye, une société pourtant fortement marquée par le tribalisme et le conservatisme, cette issue est de nature à encourager les électeurs arabes qui ne croient plus au miracle islamiste et qui sont nombreux. En Égypte, à regarder de près, le frère musulman, Morsi, qui a ouvert l’étape de l’Égypte post-Moubarak, n’a gagné qu’avec un million de voix supplémentaires.
Pourtant, l’Égypte est le berceau des Frères musulmans et la confrérie d’Al-Banna est sur le terrain depuis 1928. Si ces résultats se confirmaient, la Libye ferait exception par rapport à ses voisins tunisiens et égyptiens. Des élections également tenues au Maroc où le roi Mohammed VI avait engagé des réformes pour contenir les révoltes en gestation et qui ont été remportées haut la main par les islamistes modérés. La Libye rejoint ainsi l’Algérie où les législatives ont été décevantes pour la démocratie sans pour autant donner une victoire aux islamistes. Les Algériens sont certes en attente d’élections crédibles mais ils ont signifié en avril dernier ne plus vouloir de tasse islamiste.
À retenir que malgré des violences et des actes de sabotage de militants autonomistes dans l'Est, où des bureaux de vote sont restés fermés en raison de l'insécurité, les Libyens ont réussi leurs premières élections libres dans une ambiance festive, après quarante années de dictature sous le régime de Kadhafi. Un taux de participation de 60% et, cerise sur le gâteau, les citoyens de la Libye post-Kadhafi ont repoussé les islamistes par voie électorale. Pour l’histoire, face au danger islamiste, et donc par prudence, les autres formations libyennes avaient exigé et obtenu du CNT d’ôter à la prochaine assemblée l’une de ses principales prérogatives, celle de désigner les membres du comité chargé de rédiger la future Constitution. La composition de ce comité devrait faire l’objet d’un nouveau scrutin, et chacune des trois régions de la Libye y enverra 20 membres.


D B

 

Commentaires 

 
#15 Laulo32 11-07-2012 17:09
Citation en provenance du commentaire précédent de Laulo32:
Crions pas victoire parce que les Libéraux... Si c''est pour avoir un système à l'américaine dans le monde arabe, on aura les Islamistes la prochaine fois.

C'est le système libéral à l'Américaine que je critique en fait. On connait tous les dégâts du libéralisme aux USA qui est certes le pays le plus riche du monde mais sa population pauvre vit de façon la plus précaire de l'Occident (pas de sécurité sociale, retraités obligés de jouer à la bourse pour payer leurs retraites...). Cette population pauvre se tournent souvent vers la religion dont certains sont extrémistes (le Klux Klux Klan sont religieux, ne l'oublions pas! Je les appelle même les Talibans occidentaux). Alors imaginez un système pareil en Libye avec une population pauvre et nombreuse mécontente, il vont voter islamistes la prochaine fois.
 
 
#14 razane 11-07-2012 09:50
vive la lybie ,c'est une premiére en afrique du nort ,ils ont eu des elections libres c'est deja un grand pas en avant ils renversé les islamistes c'est un deuxiemes grand pas ,ils ont fait 2en1 BRAVO LES LIBEENS ET BONNE CHANCE POUR LA SUITE
 
 
#13 lecon 10-07-2012 10:11
Les libéraux vainqueurs des législatives en libye. je crois que c est eux qui vont provoquer le primtemps arabe.
 
 
#12 mecipsa 09-07-2012 23:57
Citation en provenance du commentaire précédent de Laulo32:
Crions pas victoire parce que les Libéraux... Si c''est pour avoir un système à l'américaine dans le monde arabe, on aura les Islamistes la prochaine fois.

Pour une fois qu'il y a un vote d'un peuple nord Africain libre et que c'est pas des islamistes qui arrivent au pouvoir, souhaitez leur au moins bonne chance, avant de les critiquer.
 
 
#11 axulus 09-07-2012 22:42
CELA ME FAIT PENSER QUE CELA AURAIT PU SE PASSER EN ALGERIE EN 1990 SI LE FFS AU LIEU D APPELER A OULACH LE VOT POUR LAISSER LE CHAMP LIBRE AU FIS ET ATOUT CE QUE CELA A ENTRAINECOMMES MASSACRES ET DESTRUCTION AVAIT CREER LE FRONT DES DEMOCRATES FACE AU FLN ET SON FILS LE FIS.....EN VERITE LE FFS EST UNE ...SUPERCHERIE..IL VIENT DE LE PROUVER 20 ANS APRES ... C EST ¨POURQUOI IL FAUT SALUER LA CONVERGENCE DES LIBERAUX LYBIENS.....
 
 
#10 Laulo32 09-07-2012 13:05
Crions pas victoire parce que les Libéraux... Si c''est pour avoir un système à l'américaine dans le monde arabe, on aura les Islamistes la prochaine fois.
 
 
#9 mecipsa 09-07-2012 12:41
Enfin une bonne nouvelle, pour l'Afrique du nord, pourvu que ça dure.
 
 
#8 Akli 09-07-2012 12:12
Si ça se confirme c'est une première et c'est tant mieux.En Algérie on a loupé de peu le même scenario.Abattre la dictature pour se retrouver avec une autre encore pire car faite au nom de Dieu.
 
 
#7 paysan 09-07-2012 12:10
ça veut dire quoi un libéral en Libye? C'est un islamiste sans barbe? C'est un KHADDAFIste? Si ce sont les islamistes aidés par El Qaida + l'OTAN qui ont "libéré" la Libye, qui sont ces libéraux? Arrêtons de rêver, la Libye n'a pas pu connaitre 90 % de votants et ne connaitra pas ce taux d'ici 30 ans. Comment un pays au bord de l'effritement, de l'aveux du CNT lui-même peut-il mobiliser 90 % de libéraux?
 
 
#6 algebre 09-07-2012 12:04
pensez vous que des régions pratiquant un islam ultra orthodoxe comme la cinéraique on rejetté l'islamisme? bien sur que non car certaine lois tribales mise en pratique sont issu de la charia, donc a quoi servirai un état dirigé par des islamistes alors qu'il l'est déja!! ce qu'on rejetté les libyens est la confrérie des freres musulmans car ils savent que son origine vient de son voisin égyptien qu'ils regardent de haut, notament de ces immigrés sous khadafi qui venaient faire les taches les plus difficiles
 
DIlem
DILEM DU 23 OCTOBRE  2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos