Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Samedi, 07 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Donné pour mort, il se manifeste par communiqué

Les justifications de Belmokhtar

Par : Rédaction Nationale

Dans un communiqué signé de son nom et envoyé à l’agence privée mauritanienne, ANI, l’“émir” de la phalange El-Moulathamin d’Aqmi, Mokhtar Belmokhtar, dit Khaled Abou El-Abbas alias Belaouer, a confirmé sa présence à Gao lors des affrontements avec le MNLA et tente de calmer le jeu en minimisant l’ampleur des violences et des dégâts. Comme il a confirmé qu’un des véhicules de son groupe a été la cible des tirs des éléments du MNLA.
Dans la confusion qui règne dans cette zone où s’affrontent différents groupes terroristes et les rebelles séparatistes autour du contrôle des principales villes du nord du Mali, mais aussi l’exaspération de la population qui est sortie dans les rues de Gao et Tombouctou pour exprimer son refus à la présence des groupes terroristes à travers des manifestations qui ont provoqué la colère des islamistes qui n’ont pas hésité à leur tirer dessus. Il y eut au moins un mort et plusieurs blessés. Des événements que le chef terroriste n’a pas évoqués. Tout comme la présence à Gao d’éléments du Mujao lors des affrontements avec le MNLA. Ces affrontements ont fait, selon des sources, au moins 50 morts à Gao.
Belmokhtar a mis en garde contre les conséquences de ce genre d’affrontements. “Nous mettons en garde contre toute tendance à vouloir mettre à profit cette situation pour engager cette région dans des conflits et des guerres ethniques ou d’agir en intelligence avec les parties ennemies”, écrit l’“émir” d’Aqmi. “Nous ne resterons pas les bras croisés et nous réagirons à toute situation conformément à la charia”, a-t-il menacé.
Cette menace intervient après que le MNLA et le groupe islamiste local Ançar Eddine ait pris la décision de chasser Aqmi et le Mujao du Mali. De fait, les groupes terroristes étrangers sont isolés.
Selon des témoignages, au moins trois parties s’affrontent sur le terrain. Il y a d’un côté le MNLA et Ançar Eddine qui s’opposent à la présence des groupes terroristes et qui menacent de les chasser. Manière pour ces deux groupes de se dédouaner et de démentir toute connivence avec les autres. De l’autre, il y a le Mujao qui a commencé à prendre du terrain et à contrôler une grande partie du nord du Mali. Ce mystérieux groupe apparu l’année dernière s’est vite distingué par des attentats spectaculaires et les prises d’otage. Il est présenté comme une dissidence d’Aqmi. Et Aqmi qui perd du terrain et est bousculée par le Mujao et rejetée par la population comme le prouvent les manifestations qui ont eu lieu en juin et début juillet à Gao, Tombouctou et Kidal alors que les groupes terroristes ont ouvert les hostilités autour du contrôle des villes prises initialement par le MNLA.  
Pour l’instant, ce n’est pas la guerre larvée. Juste une guerre froide et de position avec un énorme enjeu pour les groupes terroristes. Parce qu’il s’agit pour les protagonistes d’avoir la main mise sur les ressources pour financer leurs activités criminelles, à savoir les enlèvements et le trafic de drogue.
Ainsi, au moins Aqmi et le Mujao se disputent le contrôle de ce vaste territoire où ils ont développé toute sorte d’activité criminelle. Il s’agit maintenant pour l’un comme pour l’autre de s’imposer. La guerre de leadership ne fait que commencer.
Dans ce climat d’extrême tension avec, d’une part, une population désabusée qui a pris position et a eu le courage de sortir exprimer son mécontentement, l’attitude du MNLA et d’Ançar Eddine hostile aux groupes terroristes, de l’autre, les luttes intestines entre Aqmi et le Mujao conjugués aux affrontements de la semaine dernière, poussera les deux groupes terroristes vers de nouveaux affrontements. Le scénario d’une bataille entre Aqmi et le Mujao n’est pas à écarter.

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 20 SEPTEMBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Gilles Kepel au Forum de Liberté (Partie 01)
Gilles Kepel au Forum de Liberté (Partie 01)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos