Scroll To Top

A la une / Actualité

Malgré la demande de Sellal (#LibertéVENDREDI)

Les ministres restent invisibles sur les réseaux sociaux

Photo : Capture d'écran du compte Twitter de Abdelmalek Sellal
Dix jours après la demande du chef du gouvernement, Abdelmalek Sellal, à ses ministres d’ouvrir des comptes sur les réseaux sociaux, aucun d'eux n’a finalement fait son "devoir".

« Le Premier ministre nous a instruit en plein conseil du gouvernement: "Ouvrez des comptes facebook (et twitter)" », a rapporté le ministre de la communication Hamid Grine. Et d’enchérir : « Communiquez et ne laissez jamais des questions sans réponses ».

Ces deux sorties médiatiques émanent pourtant de deux membres du gouvernement qui ne sont pas très actifs sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, Abdelmalek Sellal a posté 313 tweets de son compte créé en 2014, et qui n’est, pour rappel, pas certifié. Par contre, dans le compteur du ministre de la communication Hamid Grine (compte non certifié, créé en juillet 2016), on trouve seulement 73 tweets .

Pour rappel la demande du Premier ministre a été faite environ un mois après la publication de l’article publié dans notre édition hebdomadaire (numérique) LibertéVENDREDI, en date du 30 décembre.

Lire : L'invisibilité numérique du Gouvernement Sellal 5

Et Les ministres maghrébins allergiques aux réseaux sociaux !

Tableau répertoriant la présence des membres du gouvernement sur les réseaux sociaux. © Imène AMOKRANE

De son côté, le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aissa, a appelé, les imams, le 31 janvier, à utiliser les réseaux sociaux pour « véhiculer le discours de la mosquée et communiquer avec les jeunes afin de les protéger des influences négatives ». Alors que lui même n’a pas de page sur Facebook ni de compte sur Twitter.

D'ailleurs il n'est le seul ministre à être "invisible". Même la ministre de la Poste et des Technologies de l'Information et de la Communication, Iman Houda Feraoun, n’est pas active sur les réseaux sociaux. Un choix qu’elle avait justifié par...le manque de temps. En effet, en septembre 2015, questionnée par Khaled Drareni sur la raison de son absence sur Twitter, elle avait répondu répondu par : « c’est tout à fait normal, je n’ai pas le temps, tout simplement.»!

Imène AMOKRANE

@ImeneAmokrane

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER