Les boîtes noires du vol MH17 transmises aux enquêteurs néerlandais (officiel) Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Samedi, 16 Juin 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Le Président du SNAPO à Oran

“Les pénuries de médicaments persistent”

Par : D. LOUKIL

Si l’on évoque de manière récurrente les pénuries de médicaments et de consommables au sein des établissements de santé et les ruptures de stocks au niveau des PCH, cette situation est également une  réalité pour les pharmaciens d’officine.
En marge des 7e rencontres scientifiques du Syndicat national algérien des pharmaciens d’officine (Snapo) qui se sont tenues au Méridien d’Oran ce jeudi, son président, le Dr Belambri, nous confirme les pénuries et les perturbations du marché du médicament et cela depuis des mois et des années même. Il nous donne un petit aperçu sur la liste des produits et médicaments introuvables : “Les corticoïdes, des antibiotiques injectables, des hormones injectables ou orales, la gamme de médicaments destinés aux personnes souffrant d’arthrite, d’angine à répétition… Ce ne sont pas des médicaments de confort mais essentiels comme l’Extensilline”. La liste est encore ouverte, et notre interlocuteur de poursuivre : “Il faut savoir que le pharmacien d’officine n’est pas approvisionné par la PCH malgré  une décision récente qui le prévoyait.” Sur ce plan, le représentant du Snapo évoque les pratiques de quota imposées par certains grossistes et importateurs, les monopoles, les ententes et la discrimination vis-à-vis de pharmaciens.
Face à de telles situations, certains pharmaciens d’officine reconnaissent en aparté aller “se fournir en France” par leurs propres moyens et cela pour répondre à la demande de leurs clients notamment lorsque ceux-là sont dans des situations d’urgence et critique. Cette  pratique est récusée par le président du Snapo. “Nous dénonçons ce type de pratique et le recours à de tels procédés même si l’argument de la pénurie est avancée”.
Pour notre interlocuteur, cela est grave et répréhensible par la loi et surtout cela peut être une porte d’entrée à la contrefaçon du médicament. Ce dernier évoquera aussi ce phénomène rappelant que tout récemment les douanes ont pu intercepter des cargaisons de médicaments contrefaits.
Pour ce qui est des revendications et propositions du Snapo, le Dr Belambri rappelle que  la révision des marges bénéficiaires du pharmacien n’a toujours pas été acceptée par les pouvoirs publics. Ce qui fait dire à notre interlocuteur de manière plus générale : “Actuellement le système qui gère le médicament est inchangé depuis 15 ans, alors que beaucoup de changements et de bouleversements sont intervenus de par le monde… Il faut revoir cela. Le prix des médicaments ne peut être dissocié des autres réformes”. Et d’ajouter : “Il faut mettre fin à cette défaillance des autorités, créer une structure publique chargée du contrôle et du suivi des importations en qualité et en quantité y compris pour les producteurs locaux.”
Le représentant du Snapo annoncera encore la mise en place très prochainement par les pouvoirs publics du système du code barre pour les vignettes, ce qui allègera les procédures pour les pharmaciens.


D. L

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 22 JUILLET 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos