Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Dimanche, 16 Septembre 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Ils ont organisé une rencontre à Oran

Les “redresseurs” du RND annoncent la tenue d’une conférence nationale

Par : D. LOUKIL

C’est à partir d’Oran que les initiateurs du mouvement de redressement et de sauvegarde du RND ont choisi d’annoncer la tenue, d’ici la fin du mois, d’une conférence nationale de tous les cadres et vrais militants du parti pour sa “réappropriation et le rétablissement de ses valeurs originelles”.

Emmenés par Noria Hafsi et Tayeb  Zitouni, les redresseurs du RND ont dû se rabattre sur une salle privée pour tenir leur rencontre régionale d’Oran, à laquelle participait près d’une soixantaine de personnes non sans mal puisque, semble-t-il, la disponibilité d’un lieu s’est avérée difficile.   Quoi qu’il en soit, l’objectif de la rencontre d’Oran est de rallier, à leur mouvement, le maximum de militants du RND, d’autant plus que ces derniers insistent quant à leur démarche : “Nous ne voulons pas  sortir du parti, mais aller vers un congrès extraordinaire pour revoir les statuts du parti et adopter la démocratisation”, explique Zitouni qui poursuit “dans le parti tout passe par la désignation du SG,  tous les postes des instances dirigeantes sont attribués par le SG, il va même jusqu’à sélectionner les congressistes, sans un semblant de démocratie. Nous voulons passer par des élections et mettre fin à ce système”, lâchera encore ce dernier avant l’entame de la rencontre. Quant à Noria Hafsi, elle a réservé ses critiques les plus sévères à l’encontre de l’ancien Premier ministre, Ahmed Ouyahia, qu’elle accuse encore de tenir le parti comme un despote et d’avoir dévié des valeurs et principes pour lesquels le RND avait été créé. Elle voit dans la mise à l’écart d’Ahmed Ouyahia un acte “logique”, car ayant fait preuve, selon elle, “de carence dans la gestion des affaires du pays”. “Il l’a reconnu lui-même en déclarant que son gouvernement avait échoué et que l’Algérie était gouvernée par une mafia politico-financière…”, a-t-elle rappelé. Et de poursuivre en affirmant que “sa gestion du parti a été identique” avant d’ironiser quand elle dira que l’objectif de Ouyahia est 2014.
Quant aux prochaines échéances électorale les “redresseurs” prédisent encore un autre échec pour le SG du RND et d’expliquer : “nous essayerons pour notre part d’être présents en tant que RND sur les listes même si nous savons déjà que Ouyahia a prévu de faire appel à des gens étrangers au parti pour nous faire barrage, c’est ce qu’il a dit par ailleurs.” Les “redresseurs” du RND ont, enfin, appelé à la mobilisation interne pour appuyer leur mouvement et “sauver le RND”.


D.  L

 

Commentaires 

 
#2 klame 20-09-2012 18:09
Il est grand temps que le patronat s'implique dans la vie publique,viveme nt cette representation politique qui
apportera surement un second souffle à la vie politique du pays.
 
 
#1 laboussole 16-09-2012 14:15
Afin de stabiliser les associations politiques algériennes et de mettre fin à l'anarchie pourquoi ne pas copier La loi française 1901 relative aux associations. La loi 10901 a le mérite d'être claire, simple, des statuts types sont accessibles....
Elle définit clairement le fonctionnement des partis politiques, la fonction de chaque membre de l'association
La seule difference avec une autre association est que l'association politique a un mode de financement différent.
 
DIlem
DILEM DU 29 SEPTEMBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos