FIEVRE APHTEUSE: La fièvre aphteuse a touché jusqu’à jeudi 23 wilayas alors que des cas suspects sont signalés dans la wilaya de Mostaganem( DG de l’Institut national de médecine vétérinaire) Palestine: Sept Palestiniens, dont quatre enfants, ont été tués dans deux nouveaux raids Israéliens sur la bande de Ghaza, ont annoncé les secours, portant à au moins 15 le bilan des victimes depuis ce jeudi matin  Tunisie: Le ministère du Transport a décidé d'annuler tous les vols en provenance de trois aéroports libyens "jusqu'à nouvel ordre"Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Jeudi, 16 Janvier 2014 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Rapport de l’APW d’Alger sur l’état des établissements scolaires

Les révélations de l’association des parents d’élèves

Par : Malika Ben

Le premier rapport d’inspection sur l’état des établissements scolaires établi par l’APW d’Alger n’a pas laissé indifférente l’Association nationale des parents d’élèves. Son président, Khaled Ahmed, a vivement réagi au constat accablant dressé par les élus de la wilaya à l’entame d’une série d’inspection. Tenant d’abord à “saluer et encourager l’initiative” de la commission de l’éducation de l’APW, Khaled Ahmed a saisi la perche tendue par les élus pour lâcher à son tour “ses vérités”.
Pour le premier responsable de la Fnape, “de nombreux établissements scolaires de la capitale souffrent de la mauvaise gestion de la part de leurs responsables”. Tirant à boulets rouges sur les directeurs, qu’il qualifie de “dictateurs et détracteurs”, Khaled Ahmed les tient pour “premiers responsables” de la dégradation de leurs structures et des conditions d’accueil des élèves.
C’est loin d’être une accusation gratuite de la part d’un ex-directeur dans la wilaya de Béjaïa qui parle en connaissance de cause et avance des faits réels. Khaled Ahmed révèle que malgré ses innombrables sollicitations auprès de nombreux directeurs, via l’association, pour justement faire un état des lieux et aider à corriger les insuffisances, la réponse négative des directeurs n’a pas changé des années durant. “En 2008, l’ancienne APW nous a sollicités pour lui fournir le listing des établissements qui nécessiteraient des travaux de réfection ou autres pour que la wilaya les prenne en charge”, se souvient notre interlocuteur. “Malheureusement, aucun directeur n’a accepté de nous donner la carte technique de son établissement. Les directeurs refusent de coopérer avec nous pour le bien de leurs élèves et structures.” Pourtant, ceux qui lui ont ouvert les portes de leur établissement, et qui se comptent sur les doigts d’une main, ont été bien servis. “Quelques écoles situées à Bouzaréah n’ont pas refusé notre aide et nous avons pu intervenir pour les faire bénéficier de prestations qu’ils n’imaginaient pas. Nous avons même réussi à faire démolir une école en préfabriqué et en construire une autre à Air-de-France.”
Khaled Ahmed citera aussi le cas de ce chef d’établissement qui, pour faire accélérer le raccordement de son nouveau collège au réseau d'AEP, n’a pas hésité à convoquer les parents d’élèves pour débattre du problème. Surprise ! Un des parents a pris en charge les travaux de raccordement le lendemain même. Comme quoi quand le directeur œuvre pour le bien de sa structure et ses élèves, toutes les portes s’ouvrent.
Le président de la Fnape soulève, dans la foulée, le problème du suivi des travaux engagés dans les établissements. “Qui doit servir les travaux et rendre des comptes pour qu’ils ne traînent pas ?”, s’interroge Khaled Ahmed, et de révéler qu’“une enveloppe de 17 millions a été dégagée pour des travaux au lycée El-Mokrani de Ben Aknoun. Six mois après, rien n’a été fait et personne ne semble s’en soucier”. Pourquoi le faire d’ailleurs tant que les directeurs ne rendent pas compte de leur gestion, aussi catastrophique soit-elle ?

M. B

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 21 AOUT 2014
Galerie Agrandir
Bannière
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos