Scroll To Top

A la une / Actualité

Le document devrait être adopté lors du prochain Conseil

L'évaluation de l’accord d’association Algérie-UE finalisée

“Nous allons procéder cette année à la finalisation de deux documents avec l’Union européenne (UE), un sur l’évaluation de l’accord d’association et un autre sur la politique européenne de voisinage”, a indiqué, hier, le directeur de la coopération avec l’UE et les institutions européennes au ministère des Affaires étrangères, Ali Mokrani, lors du séminaire de lancement du jumelage institutionnel Algérie-UE au profit de l’Inspection générale des finances, organisé à l’École nationale d’administration à Hydra (Alger). Pour rappel, la 6e réunion du comité d'association Algérie-UE, qui s’est tenue le 7 décembre 2016 à Alger, a été consacrée à la finalisation d’un document de travail sur l'évaluation conjointe de l’accord d’association et l’examen de la mise en œuvre des programmes de coopération ainsi que des perspectives futures de la coopération. En marge du séminaire de lancement du jumelage institutionnel, M. Mokrani a parlé de 21 décisions pour soutenir les relations entre l’Algérie et l’UE et entre l’Algérie et les pays membres de l’UE, dans le sens de la promotion des investissements européens et de l’accompagnement du gouvernement algérien pour réussir sa politique de diversification économique. L’Algérie plaide pour un partenariat économique qui prenne en compte le développement du tissu industriel algérien. Le deuxième document porte sur les priorités communes relatives à la politique européenne de voisinage. M. Mokrani a évoqué, dans ce cadre, 5 axes, entre la coopération économique et la question de l’investissement européen en Algérie. Le directeur de la coopération avec l’UE et les institutions européennes au ministre des Affaires étrangères a indiqué que les deux documents seront adoptés, prochainement,  lors de la réunion du Conseil d’association coprésidé par le ministre d'État, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra et la haute représentante de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini.

M. R.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER