Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Le sud-coréen compte reprendre ses parts grâce à ses climatiseurs

LG veut reconquérir le marché algérien


L’interdiction des importations des collections CKD-SKD destinées à l’industrie de l’électroménager n’a pas été sans conséquence sur l’activité du groupe LG en Algérie. 

Le sud-coréen a traversé, en effet, une période difficile avant de trouver une solution pour s’adapter à cette nouvelle donne sur le marché local. 
Il a réussi à se conformer au nouveau cahier des charges instauré par le ministère de tutelle en concrétisant un partenariat avec un opérateur algérien. 
Ce qui lui a permis de relancer sa production, notamment celle des climatiseurs. La reprise est effective, certes, mais LG Algérie (LGA) a un retard à rattraper face à ses concurrents directs, que sont Brandt et Condor. Le “Cheabol” (conglomérat industriel en Corée du Sud) n’est pas près d’installer une usine de production qui s’ajoutera aux 9 sites (de production) implantés dans le monde. Car, tel que l’expliquent ses dirigeants, il n’y a pas de visibilité claire pour les investissements directs étrangers (IDE) actuellement en Algérie. “Les conditions pour réaliser des investissements ne sont pas encore réunies en Algérie à cause de la conjoncture que vit le pays”, estime Jeong Jae-hoon, chef de produit climatisation à LGA. 
En dépit de toutes ces contraintes, le sud-coréen arrive tout de même à remonter la pente. Il a repris la production et marque le marché national prémium des climatiseurs grâce à des performances de refroidissement tout en améliorant le confort de l’utilisateur et sa consommation énergétique. 
Hier, l’équipe de LGA a présenté le modèle Artcool, le climatiseur qui allie, selon eux, design et hautes performances. Mustapha Mohamedi, responsable des relations publiques, a mis l’accent sur le moteur du climatiseur, le “Dual Inverter compresseur”, qui consomme 70% de moins en électricité et offre un refroidissement plus rapide (40%) que les autres climatiseurs résidentiels avec une garantie de 10 années. 
La technologie introduite dans ce produit lui permet de fonctionner avec un niveau sonore presque silencieux. “Le bruit est moindre que celui d’une forêt ou d’une bibliothèque”, affirme le présentateur du produit. L’Artcool intègre aussi une fonction ioniseur qui libère jusqu’à trois millions d’ions qui se lient aux particules nocives pour les stériliser efficacement et neutraliser ainsi les odeurs dans le même temps. 
Le double filtre élimine outre la poussière, les bactéries jusqu’à 99,9% en 18 heures et transforme tout cela en une humidité donnant une sensation de bien-être à l’usager. Ce qui singularise également ce climatiseur, ce sont ses commandes à distance et son contrôle via une application grâce au Wifi intégré. C’est aussi la fonction “Sims” qui aide le technicien à détecter la panne à partir du moteur à l’extérieur à l’aide d’un smartphone. 
À noter que la capacité de production est évaluée pour l’instant à 5 000 unités/mois. L’objectif tracé est d’arriver à produire entre 20 000 et 25 000 unités/an. Concernant les prix, l’Artcool simple de 12 000 BTU est proposé à 102 900 DA alors que le 24 000 BTU est affiché à 144 900 DA. Pour le DualCool de 12 000 BTU, il est commercialisé à 75 900 DA, le 18 000 BTU à 101 900 DA et le 24 000 BTU à 122 500 DA.
 

B. K.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER