Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Le torchon brûle entre les deux mouhafadhas

Luttes intestines au sein du FLN à Constantine

Siège de la mouhafadha de Constantine. © D.R

La guerre de positionnement fait rage et les batailles pour les têtes de liste s'enchaînent sans relâche. L’existence de deux mouhafadhas n’est finalement pas pour arranger la situation.

à deux mois des élections locales (APC et APW) du 23 novembre, rien ne va plus à la maison FLN de Constantine. Selon des sources proches du bureau de wilaya, le torchon brûlerait entre les deux mouhafadhas de la wilaya. Nos sources indiquent, en effet, que c'est lors de l'installation de la commission électorale que les hostilités entre les militants des deux mouhafadhas Est et Ouest ont commencé.
Nos sources affirment que la plupart des cadres et militants du parti sont opposés à la désignation de certaines personnes au sein de la commission électorale et ils le disent. “Nous ne sommes pas d'accord pour que ces individus fassent partie de la commission électorale”, proteste l’un des opposants. “Nous voulons que cette commission soit constituée de cadres et de membres issus des deux mouhafadhas de la wilaya et non pas uniquement d'une seule d’entre celles-ci. Tous les cadres compétents qui font consensus à Constantine ont été sciemment écartés. Ce n'est pas juste”, déplore-t-il. Avoir deux mouhafadhas à Constantine où chacun des responsables est convaincu que la décision lui revient à lui tout seul, pose problème aux militants et sympathisants de cette formation politique, où on ne peut prévoir un scénario différent. Par ailleurs, la guerre de positionnement fait rage et les batailles pour les têtes de liste s'enchaînent sans relâche, selon nos sources.
Ainsi, les conflits entre les clans au sein du parti sont montés d'un cran ces derniers jours, suite à l'éventuelle désignation de A. Kharchi comme tête de liste APC et de M. Chihoub comme tête de liste APW. “Pourquoi sont-ce eux, en particulier, qui ont été désignés comme têtes de liste? De quel droit on nous impose ceux-là ?”, fulmine un cadre du parti joint, hier, par téléphone. Cela avant d'ajouter que “tous les militants de la mouhafadha Est de Constantine n’approuvent pas ces cooptations et condamnent sans réserve leurs auteurs”. Notre interlocuteur qui a requis l'anonymat, nous a révélé que de graves irrégularités ont entouré la sélection des candidats aux prochaines élections, sans pour autant donner plus de détails sur la consistance de ces irrégularités. Il a également mentionné la tenue de plusieurs réunions secrètes entre certains membres de la même mouhafadha à l'insu des autres membres. S’agissant du profil des candidats, il se dira mécontent du choix effectué. “Nous avons proposé de nouvelles personnes, jeunes et plus compétentes, mais on a refusé ! Nous en sommes à nous interroger pourquoi ils tentent de reconduire des anciens députés qui ne correspondent nullement aux critères, et qui ont rempli plus de 3 mandats, sachant pourtant que ces derniers ont lamentablement échoué lors des dernières élections législatives. Pourquoi risquer autant ?”, poursuit ce militant. Et de conclure en affirmant que c'est le même scénario qui se reproduit à la veille de chaque échéance électorale et qui ne fait que noircir, de plus en plus, l'image de l'ex-parti unique.
Rappelons que le Front de libération nationale avait perdu beaucoup de voix lors des législatives précédentes et qu’il risque d'en perdre davantage si la discorde ambiante perdure.


Ines BOUKHALFA


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER