Air Algérie: incident sans gravité entre deux avions à l'aéroport d'AlgerVols de câbles téléphoniques à Relizane : plus de 7 millions de DA de pertesLa Palestine dénonce la décision d'Israël de s'approprier 400 hectares de terres en CisjordanieHausse de 18% du chiffre d'affaires des entreprises publiques industrielles en 2013Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Dimanche, 23 Septembre 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Ould kablia instruit les walis pour dégager des espaces de vente

Marché informel : ce que veut faire l’état

Par : Souhila HAMMADI

L’éradication du commerce informel, le ramassage des ordures ménagères et des déchets solides, et la distribution de près de 50 000 logements sociaux achevés ont été à l’ordre du jour de la rencontre du Palais des nations.

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia, a réuni, hier au Palais des nations, les vingt walis des villes du Centre, du Sud et des Hauts-Plateaux pour évaluer essentiellement les actions entreprises par le gouvernement dans l’éradication du commerce informel, la propreté des espaces publics et la distribution des logements socio-locatifs achevés. Le premier segment abordé a amené le membre du gouvernement et son collègue du département du Commerce, Mustapha Benbada, à reconnaître que le commerce parallèle a pris une ampleur telle qu’il devenait urgent de le combattre par des outils réglementaires. “Nous avons recensé 70 613 acteurs dans le circuit informel. Nous avons constaté qu’une partie de ces commerçants ambulants est représentée par des jeunes poussés par le besoin. La deuxième catégorie est plus sournoise, car elle est formée par des personnes qui ont fermé des commerces légaux pour installer des étals”, a rapporté M. Ould Kablia. En mars 2011, les ministres de l’Intérieur et du Commerce ont co-signé une note adressée aux walis, les instruisant d’éradiquer les espaces de vente non autorisés. L’opération n’a pu démarrer que plus d’une année plus tard, car les pouvoirs publics ont pris le soin d’éviter de subir l’effet de contagion des révoltes qui secouaient de nombreux pays arabes à l’époque. Malgré la temporisation, les walis ont soutenu qu’ils faisaient face, dans l’exécution de la décision gouvernementale, à une certaine résistance de la part des intervenants dans le circuit informel. Le wali d’Alger a informé qu’il a réussi à détruire 22 marchés informels, mais qu’il reste confronté à deux points noirs, à Bab El-Oued et Boumaâti (El-Harrach). Il n’en demeure pas moins qu’il a soulevé une faiblesse de l’autorité publique dans la mise en œuvre des dispositions prises par l’Exécutif, aussi bien dans l’éradication des bidonvilles, du commerce informel que dans le ramassage des ordures…
Le gouvernement envisage, pour sa part, de redéployer l’activité par l’aménagement, dans un premier temps, de 534 marchés de proximité, qui généreront 25 579 emplois. À ce titre, un budget de 4 milliards de dinars a été déjà débloqué. Plus globalement, l’État compte réserver 14 milliards de dinars, dans le cadre du programme quinquennal 2010-2014, à la réorganisation du commerce de gros et de détail. Sur ce plan-là, le premier responsable du secteur a indiqué que le pays accuse un déficit de 1 500 espaces commerciaux. D’où l’intérêt de jumeler le besoin de mettre un terme à l’exercice informel du commerce et l’aménagement d’espaces réglementés dédiés à la vente. “Il faut songer, dès maintenant, au choix des sites, qui doivent être des espaces maîtrisables ne gênant ni les locataires ni les commerçants, encore moins la circulation routière”, a recommandé M. Ould Kablia. Il a jugé, en outre, que les 43 marchés de gros existant “ne répondent pas aux normes requises”. Il convient dès lors, selon lui, d’accélérer la concrétisation du projet de création d’un centre de logistique pour la formation d’un personnel spécialisé dans le management de ces marchés. La formule de 100 locaux par commune, remodelée, permettra, par ailleurs, la réception de 136 826 commerces, dont 115 258 sont déjà achevés et 13 571 en cours de réalisation. “Ces locaux commerciaux seront destinés à la résorption du commerce informel. Les jeunes qui exerçaient dans l’informel seront intégrés dans le circuit formel. Ils bénéficieront, ainsi, d’autorisation d’exercer”, a souligné le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales. Son collègue, Mustapha Benbada, a informé qu’un décret exécutif relatif aux métiers de mandataire et grossiste sera bientôt promulgué.
Il en sera de même d’une loi qui régira les horaires et les jours de fermeture des commerces, notamment ceux des produits de base et des services vitaux.


S  H

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 01 SEPTEMBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos