A la une / Actualité

Malgré un dispositif sécuritaire musclé

Mobilisation massive à Alger ce vendredi

Photo : Imène Amokrane

Des centaines de manifestants ont investi les rues de la capitale, aujourd’hui, dès 11h du matin, pour ce 31e vendredi de marche contre le système.

Les forces de l’ordre, déployées en grand nombre, ont procédé à plusieurs interpellations parmi les premiers manifestants qui se sont regroupés Place de la Grande Poste mais également au niveau de la rue Didouche Mourad, au cœur de la capitale. On ignore, pour l’heure, le nombre exact de personnes interpellées. Cependant, malgré le raidissement dans la répression, les algérois sont sortis en masse pour manifester contre le système et pour dire, une nouvelle fois, non aux élections présidentielles fixées pour le 12 décembre prochain.

En effet, les manifestants ont fait preuve de détermination à aller au bout de leur révolution. Comme chaque vendredi, les manifestants ont scandé des slogans hostiles au chef d’état-major de l’ANP, le général Ahmed Gaid Salah , en insistant sur la primauté du politique sur le militaire.

Entre autres slogans entonnés ce vendredi : « la nourid la nourid, el hokm aâskar min jadid) »( on ne veut pas d’un pouvoir militaire à nouveau », (chaâb yourid iskat Gaid Salah) «  le peuple veut la chute de Gaïd Salah », ou encore «  les généraux à la poubelle et l’Algérie aura son indépendance ».

Suivez le cours des événements de cette journée du vendredi 20 septembre, sur notre page Facebook ou Twitter

Rédaction Web