Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Lundi, 13 Août 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

IL MET À LA RETRAITE LE MARÉCHAL TANTAOUI ET ANNULE LA DÉCLARATION DU 17 JUIN

Morsi écarte l’armée du pouvoir

Par : Karim Kebir

Ces décisions du nouveau président participent-elles de sa volonté à s’approprier toutes les prérogatives que lui confère la Constitution, ou s’agit-il d’une mise en scène concertée entre les islamistes et les militaires, sous l’œil vigilant de l’Oncle Sam ?

Une nouvelle note vient s’ajouter à la partition des Frères musulmans incarnés par le président Morsi contre l’armée égyptienne : l’inamovible maréchal Hussein Tantaoui, président du Conseil suprême des forces armées (CSFA) et ex-homme fort du régime du président déchu Hosni Moubarak a été mis à l’écart hier.
Selon la télévision officielle égyptienne, citée par les agences de presse, il sera remplacé par le général Abdel Fatah Al Sissi, chef des services de renseignements militaires.
Réputé pour avoir empêché l’infiltration de l’armée par les islamistes
durant tout son “règne”, Hussein Tantaoui comptabilise à son tableau de chasse plusieurs participations aux guerres, notamment aux guerres israélo-arabes et à la première guerre du Golfe en 1991. Mais il restait un grand “inconnu”, sinon une énigme pour de nombreux Égyptiens et même les étrangers.  Il aura fallu attendre 2008 pour qu’enfin un télégramme diplomatique américain, révélé par Wikileaks, lève le voile sur quelques facettes de sa personnalité.
Qualifié d’homme secret, le document le décrit comme "charmant et courtois”, mais aussi “âgé et résistant au changement” et obsédé par le maintien de la stabilité du plus peuplé des pays arabes avec près de 82 millions d’habitants.  À la chute de Moubarak en février 2011, il hérite du pouvoir. Mais très vite, lui, la première personnalité du régime à avoir parlé aux manifestants à la place Tahrir,  a commencé à perdre de son prestige notamment après la mort de quelques manifestants en décembre 2011. Autre poids lourd du CSFA mis à la retraite, le numéro deux, Sami Anan.  Selon les médias, il sera remplacé par le général Sedki Sobhi. Dans ce bras de fer engagé avec les militaires, le président Mohamed Morsi réussit aussi un autre tour de force : abrogation du décret constitutionnel pris par l’armée avant son élection qui donnait des pouvoirs élargis aux militaires. Et au train où vont les choses, la réhabilitation du Parlement, à forte dominance islamiste, n’est pas exclue. Il reste maintenant à se demander si ces décisions du nouveau président participent de sa volonté à s’approprier toutes les prérogatives que lui confère la Constitution, ou seulement une mise en scène d’une feuille de route concertée entre les islamistes et les militaires, sous l’œil vigilant de l’Oncle Sam qui aide l’armée égyptienne depuis les accords de paix avec Israël en 1979. Aujourd’hui encore, Washington lui octroie 1,3 milliard de dollars d’assistance par an.
Car, selon la télévision d’État, la “décision a été prise en accord avec les deux militaires et le CSFA”. Les deux officiers ne vont pas, d’ailleurs, chômer. Tantaoui et Anan resteront “conseillers auprès du chef de
l’État”. Autre pièce du puzzle : la nomination d’un juge, gage de neutralité, Mahmoud Mekki, comme vice-président.
Ce remue-ménage intervient alors que la situation sécuritaire inquiète dans la péninsule du Sinaï, à la lisère avec Gaza et Israël tandis que le Parquet général a décidé d’interdire au patron d’une chaîne privée et au rédacteur en chef d’un quotidien indépendant, visés par des plaintes notamment pour “insulte au président” Mohamed Morsi, de quitter le pays. C’est dire que la guerre de l’ombre n’a pas encore livré tous ses secrets.


K K.

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 21 SEPTEMBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Gilles Kepel au Forum de Liberté (Partie 01)
Gilles Kepel au Forum de Liberté (Partie 01)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos