Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Jeudi, 24 Mai 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Fonds de caution mutuelle de garantie risques/crédits jeunes promoteurs

Plus de 10 000 microentreprises dissoutes

Par : Badreddine KHRIS

L’Agence nationale de soutien pour l’emploi des jeunes (Ansej) a financé en 2011 quelque 42 600 projets sur un objectif initial de  35 000. La Caisse nationale d’allocation chômage (Cnac) a, quant à elle, assuré le financement de
18 500 projets alors que ses prévisions étaient fixées à 15 000 dossiers. Entre ce qui a été prévu et les résultats réalisés, l’on constate que les chiffres ont carrément doublé. Cela n’a pu être possible que suite aux décisions prises par le Conseil des ministres de février 2011. Une fois le projet mis en place, les initiateurs suivent une formation au sein de ces deux organismes sur des thèmes liés aux rudiments de la gestion d’une entreprise, les déclarations fiscales et de cotisations sociales, démarches auprès de clients potentiels, lancement de produit… Si le nombre de micro-entreprises créées est affiché clairement, l’on s’interroge cependant sur le taux de mortalité. Cette statistique peut être obtenue auprès du Fonds de caution mutuelle de garantie risques/crédits jeunes promoteurs, chargé de suppléer les défaillances des microentreprises et d’honorer leurs engagements vis-à-vis des banques.
Il suffit de connaître le nombre de dossiers indemnisés par cette structure pour avoir une idée sur ce taux. “Pour l’Ansej, au 14 mai courant, 4 317 dossiers ont été indemnisés et
6 339 autres sont en cours d’indemnisation. Ce qui porte le nombre de micro-entreprises indemnisées à plus de
10 656”, a indiqué hier M. Fodil Zaïdi, directeur général de l’emploi au ministère du Travail, sur les ondes de la radio Chaîne III.
Ce sont en fait les jeunes promoteurs qui ont mis la clef sous le paillasson, vu leurs entreprises dissoutes. Selon M. Zaïdi, ce taux reste insignifiant en comparaison à la centaine de milliers de projets financés. Pour le dispositif Cnac, 585 dossiers ont été indemnisés pour un montant de plus de 90 millions de DA. Par ailleurs, le DG a confirmé l’intérêt porté par les jeunes promoteurs au secteur de l’agriculture.
En 2011, 3 648 projets liés aux activités agricoles ont été financés par le dispositif Ansej contre 2 197 en 2010. Avec la formule Cnac, il a été financé 568 projets agricoles en 2011 dans contre 234 en 2010. “Je confirme que les jeunes s’intéressent beaucoup plus au secteur agricole. Que ce soit en terme de microentreprises de production dans ce secteur ou de celles des prestations de services”, a-t-il déclaré. Sur un autre registre, l’invité de la radio estime que le nombre d’étrangers qui activent en Algérie est de l’ordre de 50 000 travailleurs. Ils sont recensés essentiellement dans le secteur du BTPH et des travaux publics.


B K

 

Commentaires

 
#1 Boumediene Vaillant 24-05-2012 11:22
On savait bien que l'argent de l'état donné aux jeunes ( parfois plus que moins jeunes ) pour créer des entreprises soi-disant n'était qu'un joli cadeau pour calmer tout rsique de révolte, pour résister à la vague du "printemps arabe". Qui paye ces dettes? qui s'est fait avoir? Toujours le peuple dans sa globalité... car derrière les chiffres annoncés combien de vrai et combien de faux !! !
 
DIlem
DILEM DU 25 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos