Égypte: un général tué dans un attentat au Caire (police)Le bilan du naufrage d'un ferry en Corée du Sud s'élève à 150 morts (officiel)Venezuela: nouvelle rencontre entre gouvernement et opposition prévue jeudiLigue 1 de football : Un match à huis clos pour la JS Kabylie, Hannachi fait appelPour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Lundi, 09 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Des diplômés algériens de Jinan university (Liban) en grève de la faim à partir d’aujourd’hui

Problème d’équivalence !

Par : Malika Ben

Pour la tutelle, l’affaire est close car il n’est pas question d’octroyer une équivalence à des diplômes délivrés par une université privée non reconnue par le ministère de l’Enseignement supérieur libanais. Ce dernier soutient qu'elle a été agréée en 1999 !

Le problème d’équivalence des diplômes étrangers en Algérie n’est pas près d’être résolu définitivement. Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique est assez souvent confronté à la colère de groupes d’étudiants ayant opté pour des études supérieures à l’étranger sans être sûrs de leur reconnaissance. Et c’est justement le cas actuellement ! Cette fois-ci, ce sont les diplômés de l’université de Jinan au Liban qui reviennent à la charge et réclament l’équivalence de leur diplôme de postgraduation. Ils sont près d’une quarantaine de détenteurs de magister et de doctorat de Jinan University au Liban qui se battent depuis plus de deux ans pour une équivalence que la tutelle refuse de leur octroyer.
Ne sachant plus à quel saint se vouer, ce groupe de diplômés a décidé de lancer des actions de protestation pour contraindre le MESRS à trouver une solution à leur problème qui n’a que trop duré. À cet effet, ils tiennent à partir d’aujourd’hui un sit-in ouvert devant le siège du département de l’Enseignement supérieur en lançant en parallèle une grève de la faim. En fait, ces diplômés ne font que reprendre une action qu’ils ont dû   suspendre mercredi dernier à la suite du transfert vers l’hôpital de quatre grévistes de la faim.   Selon le représentant des diplômés, “ces actions se poursuivront jusqu’à ce que le problème soit résolu définitivement”. Et d’ajouter qu’avant de choisir de poursuivre leurs études au sein de l’université libanaise, nous nous sommes renseignés auprès de la tutelle qui nous a donné son feu vert.
Ce n’est qu’à notre retour au pays que nous avons été surpris par le refus d’octroi d’équivalence sous prétexte que les facultés choisies sont des organismes privés qui ne sont même pas reconnus dans leur propre pays. Le même représentant explique que des documents prouvant la reconnaissance de l’université de Jinan située au nord du Liban par le ministère de l’Enseignement supérieur de Tripoli et par l’Union des universités arabes ont été remis à la tutelle qui campe sur sa position. Une copie d’un document portant en-tête du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur libanais signé par le directeur de l’enseignement supérieur, Ahmed El-Djamal, en date du 30 janvier 2012 nous a été remis.
À travers ce   document, “la direction générale de l’enseignement supérieur du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur informe ceux qui sont intéressés que Jinan University est un établissement d’enseignement supérieur agréé à la faveur du décret n°1948 du 21 décembre 1999” et de citer les diplômes agréés par la commission des équivalences (journalisme, lettres et sciences, santé publique, droit des affaires et éducation). Las d’attendre depuis deux années déjà, les grévistes lancent un appel à tous les diplômés qui font face au même problème de les rejoindre devant le siège du MESRS. Un bilan de santé des quatre grévistes transférés à l’hôpital a été remis à la Laddh. “La direction de l’équivalence et toutes les parties concernées par ce problèmes doivent assumer leur responsabilité quant aux conséquences de ce sit-in ouvert”, note le communiqué des diplômés. Et de prévenir qu’ils comptent “durcir leur mouvement de protestation” dans le cas où la tutelle ne leur accorderait pas l’équivalence.

Le niet de la tutelle !
Contactées, des sources du ministère de l’Enseignement supérieur ont contredit la version des étudiants et ont soutenu que Jinan University est “une université privée non reconnue par les autorités libanaises”.
La réponse adressée par la direction de la formation supérieure graduée du MESRS aux étudiants qui ont introduit des demandes d’équivalence de diplômes est claire : “Les documents qui nous ont été transmis par le ministère de l’Enseignement supérieur libanais prouvent qu’il œuvre actuellement à mettre en place les dispositions et procédures de contrôle des établissements de formation supérieure qui ont ouvert des sections et de nombreuses filières en profitant du vide juridique d’avant l’année 2010. À cela s’ajoute l’ouverture d’établissements privés sans autorisation”. Et c’est pour tous ces justificatifs que la tutelle “refuse d’octroyer l’équivalence pour des diplômes obtenus dans des universités privées non reconnues”.


M B

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 23 AVRIL 2014
Galerie Agrandir

LE SCRUTIN EN IMAGES

CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Vote à Nedroma (Tlemcen)
Vote à Nedroma (Tlemcen)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière

Élection Présidentielle

Voir toute La rubrique

Dernières infos