Mascara : trois morts dans deux accidents de la route distinctsGaza: huit Palestiniens tués lors d'un raid aérien israélien (secours)Libye: combats et incendie sur un site de carburant à Tripoli, le gouvernement impuissantCommerce: 270 infractions pour non-respect de la permanence de l’AïdPour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Samedi, 07 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Chômeurs et familles de disparus malmenés à la place de la Concorde

Quand le 5 Juillet est célébré dans… la répression

Par : Malika Ben

À en croire les organisateurs du sit-in, une cinquantaine de manifestants ont été interpellés et conduits vers différents commissariats de la capitale. Le jour de fête s’est transformé en jour de répression !
Le cinquantenaire de l’Indépendance du pays, qui a été marqué par des festivités à la hauteur de l’événement à travers tout le territoire national, a malheureusement enregistré une fausse note dont on aurait pu se passer ! En effet, n’ayant pas le cœur à la fête ou voulant tout simplement marquer à leur manière cette grande date par ce qu’ils espéraient être également un grand événement, chômeurs, membres de familles de disparus et des représentants de certains syndicats se sont donné rendez-vous place du 1er-Mai. Le motif  ? Profiter de cette journée de joie et de fête pour exprimer leur ras-le-bol et réitérer leurs revendications dans l’espoir d’être entendus enfin, en cette journée mémorable qu’ils croyaient être dédiée à la tolérance. Mais à la grande surprise des manifestants qui ont répondu massivement à l’appel de leurs organisations, la répression était une fois de plus et en ce 5 juillet au rendez-vous.
Pis encore, près d’une cinquantaine de manifestants notamment des chômeurs du CNDDC, des membres du réseau de défense des libertés et de la dignité et ceux des disparus ont été interpellés après avoir été empêchés violemment de tenir l’action de protestation. “Ils ont été traqués par des policiers dont certains étaient en civil avant d’être embarqués et malmenés loin des regards des journalistes et des photographes”, raconte un membre du CNDDC. Et d’ajouter que “certains ont été relâchés après plusieurs heures d’interrogatoire au niveau de différents commissariats de la capitale”.
À en croire les organisateurs du sit-in, trois adhérents au CNDDC, venus de différentes wilayas pour prendre part au rassemblement, ont été interpellés très tôt dans la matinée du 5 juillet devant le siège de l’association RAJ au Télemly. “La manifestation se voulait être des plus pacifiques. Au programme, une large campagne de don du sang. Nous devions aussi offrir une rose aux policiers présents sur les lieux pour leur prouver que notre action est pacifique et ouvrir ainsi une nouvelle page avec eux”, regrette une responsable au sein du Snapap. Le même accueil a été réservé dans l’après-midi de la journée du 5 juillet aux représentants du Réseau de défense des libertés et de la dignité (RDLD). Selon un communiqué du réseau, “les militants Kader Farès Affak, Abane Meziane du RDLD et Yacine Teguia ont été interpellés alors qu'ils allaient organiser une manifestation pour la commémoration du cinquantenaire de l'Indépendance à la Place de la liberté de la presse à 17 heures.”


M B

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 31 JUILLET 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos