Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

#LibertéVENDREDI #Sila2016

Quand Plenel évoque Daoud (Vidéo)

Montage Rédaction Numérique de "Liberté"/©D.R.

Kamel Daoud, le chroniqueur du Quotidien d’Oran, et l’auteur du fameux « Meursault, contre – enquête » , malgré son absence (d'ailleurs remarquée) au Sila 2016, a été évoqué au moins une fois. C’était lors de la conférence-débat donnée par Edwy Plenel, lundi passé, à la Safex, et précisément en réponse à une interpellation par un des présents sur une « censure » qu’aurait subi  Kamel Daoud en France . Une question qui aura surpris plus d’un parmi l’assistance, et en premier lieu le journaliste français.  « Peut-être que j’ai loupé quelques chose, mais je n’ai pas le sentiment que Kamel Daoud était censuré en France puisqu’il écrit dans Le Point, il fait des conférences etc. » a répondu le co-fondateur de Mediapart.  Il se « penchera » après plus longuement sur l’écrivain algérien. Edwy Plenel  commencera d'abord par lui lancer des fleurs pour s’être exprimé «  par rapport à la situation algérienne » sur les « pesanteurs » et « blocages » qu’il ressentait.  Le journaliste français ajoutera « j’estime qu’il en a non seulement le droit mais c’est tout à son honneur » avant de mettre un « mais » qu’il ne pouvait pas s’empêcher de rater puisque ça lui permettait de revenir au « débat français ». Il s’attaquera ainsi à « certains » qui veulent « annexer » l’auteur algérien «  comme, on aime bien avoir son bon arabe  son bon nègre, parce qu’il sert ce qu’on veut défendre ».  A la fin de cette « séquence », Edwy Plenel, lancera à l’encontre de Kamel Daoud « je pense qu’il est assez fier pour savoir refuser toute annexion de ce genre ».

Réalisation Imène AMOKRANE/Rédaction Numérique de "Liberté"

Mais finalement de quelle « censure » parlait l’intervenant ? Interpellé à la fin de la conférence, le jeune homme explique sa question par la tribune collective publiée sur les colonnes du quotidien français « Le Monde » (le 11 février dernier). Selon lui, les 19 signataires, spécialistes du monde musulman, en critiquant Kamel Daoud "l'ont plutôt censuré"! Un raccourci surprenant mais qui a eu au moins le mérite de faire réagir Edwy Plenel

Salim KOUDIL

@SalimKoudil

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
2 réactions
népourêtrelibre le 05/11/2016 à 9h45

E. Plenel, vous apprécie parce que votre langue n'est pas dans votre poche. Grâce à vous l'ex ministre du budget en l'occurrence J. Cahuzac a été condamné dans l'affaire de blanchiment de fraude fiscale. Nous n'avons pas de journaliste à votre mesure sinon il n'y en a tellement d'affaire à mettre à plein jour. Ce salon international du livre n'est qu'une duperie car il n'y a jamais eu de liberté de lecture en Algérie. La lecture lorsque le ventre est plein. J'aurais aimé voir B. Sansal.

népourêtrelibre le 05/11/2016 à 9h52

Il aurait dû évoquer aussi les journalistes assassinés par le régime et par les islamistes à savoir Tahar Djaout, Said Mekbel, etc. Le erégime et les islamistes veulent nous mettre au garde à vous. Moi personnellement, je ne pourrai jamais toléré ce genre d'attitude datant du moyen âge. Je ne suis pas journaliste, je ne suis quelqu'un qui ne se laisse pas faire et personne ne pourra me priver de ma manière de penser et de réfléchir. La (...) Algérienne est atteinte d'une maladie d'alzheimer

Commentaires
2 réactions