Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

36e vendredi de mobilisation populaire

Rejet massif des élections présidentielles

Photo : Imène Amokrane

Des milliers d’Algériens ont battu le pavé d’Alger, ce vendredi 25 octobre, pour répondre présents à la 36e semaine de manifestation contre le système et ses symboles.

C’est dans la matinée, devant l’habituel dispositif sécuritaire déployé par les forces de l’ordre, que les premiers rassemblements ont commencé à se former, par ci et là, notamment, à hauteur du quartier Khelifa Boukhalfa.  Mais c’est à partir de midi, qu’une grande foule de manifestants investissait la rue Didouche Mourad en scandant : « had l’aâm makach el vote » (cette année il n’y aura pas de vote).

À la veille donc du dernier délai pour le dépôt des dossiers de candidature, les manifestants ont, de nouveau, réaffirmé leur rejet catégorique de l'élection présidentielle du 12 décembre,  en scandant également «makach el intikhabates maâ el issabate » (pas de vote avec la bande mafieuse).

Sur leurs pancartes comme dans leurs slogans, les protestataires ont aussi réitéré leurs principales revendications, à savoir « un État civil et non militaire », « une justice indépendante » et « la libération des détenus d’opinion ».

« Atalgou el masajin ma baâouche el cocaïne » (libérez les détenus, ils n’ont pas vendu de cocaïne), pouvait-on entendre.

À une semaine de la commémoration du 1er novembre 54, les manifestants, encore plus nombreux dans la rue que vendredi passé, ont une nouvelle fois appelé à sortir en masse le vendredi prochain, « Allah akbar rahou jay novembre » ont-ils répété en chœur tout en jurant qu’ils ne vont pas s’arrêter de manifester « wallah mana habsin ».

En début d’après-midi, les artères de la capitale se remplissent au fur et à mesure, des milliers de citoyens rejoignent la place emblématique du mouvement populaire, l’esplanade de la Grande Poste, tandis que d’autres manifestants continuent d’affluer en provenance de Bab El Oued et de la place des Martyrs. Ils clament fièrement « rahoum jaw rahoum jaw, ouled el Casbah, ouled Bab El Oued ».                       

Sihem Benmalek

ARTICLES CONNEXES

  • Après l'arrêt de station de dessalement de Fouka
    Le ministère des ressources en eau dépose plainte

    Le ministère des Ressources en eau a déposé une plainte auprès des services de sécurité, pour l'ouverture d'une enquête, afin de déterminer les responsabilités concernant l'arrêt jeudi dernier de la station de dessalement de Fouka

  • Réouverture des magasins de vêtements à Alger
    Entre inquiétude et déception (vidéo)

    Après trois mois de confinement et d’inactivité, de nombreux magasins de vêtements ont réouvert, ce dimanche à Alger, en dépit des difficultés d’approvisionnement en marchandise et une faible affluence des clients.

  • Alors que les gestes barrières sont peu respectés
    Reprise timide des commerces à Alger (vidéo)

    Les commerces autorisés à reprendre de service, dans le cadre de la première étape de déconfinement, étaient peu nombreux à rouvrir leurs portes, ce dimanche 7 juin, à Alger.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER