Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

43e vendredi de manifestation à Alger

Rejet massif des résultats de l’élection

Photo : ©Sihem BENMALEK

La contestation contre l’élection du nouveau président  de la République Algérienne, Abdelmadjid Tebboune, se poursuit à Alger-Centre. Des milliers de citoyens, toutes catégories confondues,  ont défilé ce vendredi, pour la 43e semaine consécutive dans les rues de la capitale, qui, rappelons-le, est quadrillée par la police. A peine donné pour gagnant avec un taux de 58,5%, l’élection de Abdelmadjid Tebboune est aussitôt contestée par les manifestants qui crient à la fraude : « Allahou akbar rayiss mzaouer ».

Des milliers de manifestants, drapeaux sur les épaules, affluent en masse vers la capitale pour protester contre les résultats de l’élection Présidentielle. Leur point de chute est à l’esplanade de la Grande-Poste, avec un seul mot d’ordre : « ya hna ya ntouma, maranach habssine » (ça passe ou ça casse, on ne s’arrêtera pas de marcher). Ainsi, la répression qui a marqué les manifestations de la veille (le jour du vote) ne les a pas découragés.

©Sihem BENMALEK

Le cortège principal des manifestants progressait du haut de la rue Didouche Mourad, accompagnant les fidèles de la mosquée d’Errahma, devenue point de rencontre des manifestants, tandis que d’autres venaient de la rue Hassiba Ben Bouali, en passant soit par la rue Victor Hugo, soit par l’avenue Amirouche.

A l’esplanade de la Grande-Poste, endroit stratégique du « hirak », quelques centaines et bientôt des milliers de manifestants se massent en scandant «  Imazighen Casbah Bab El Oued », attendant le « renfort » des manifestants des autres quartiers. A 14h30, des cris de soulagement retentissent du haut des balcons de l’avenue Asslah Hocine, accueillant en héros les manifestants venant de Bab El Oued. Dès leur arrivée, ils se sont époumonés sur « Ya Ali Baôuha ! » (Ali Lapointe, ils ont vendu l’Algérie).

©Sihem BENMALEK

©Sihem BENMALEK

Les marcheurs, de plus en plus nombreux alors que l’horloge affiche 15h30, passent  par l’avenue Pasteur pour atteindre l’avenue Didouche Mourad, et de faire une boucle pour revenir à la Grande-Poste.

 

Imène AMOKRANE

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER