Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

L’opération est menée par l’association El-Aman

Sensibilisation contre les intoxications alimentaires

© D.R.

La jeune association El-Aman a lancé hier, au niveau de l’esplanade El-Djamila, à Aïn Benian,   sa deuxième opération publique de sensibilisation et de protection des consommateurs. Pas moins de 12 bénévoles experts dans divers domaines liés à la protection du consommateur sillonneront pendant deux jours cet endroit touristique, ex-La Madrague, fortement fréquenté par les estivants. “Nous avons opté pour cet endroit pour pouvoir toucher un grand nombre d’estivants et, du coup, pour les sensibiliser sur les dangers des intoxications alimentaires et  autres”, nous lancera Hacène Menouar, président de l’association El-Aman de protection des consommateurs.
L’association cible, cette fois, les commerçants. “On est là aujourd’hui et demain pour informer et expliquer aux consommateurs leurs différents droits. Le consommateur a le droit de disposer des éléments d’informations  qui
le protègeront. Il a droit à la sécurité, à l’information, à un environnement sain, à l’éducation, à la réparation des torts… Notre action vise à mettre ses lois à la disposition des citoyens”, précise Menouar dont l’association a réussi une première opération du genre le mois précédent au niveau du centre commercial
Ardis.
“Jusque-là, nous avons toujours concentré notre travail d’information et de sensibilisation en direction des consommateurs, nous voulons cette fois-ci impliquer et sensibiliser les commerçants et les restaurateurs sur les conditions d’hygiène, sur l’importance de vendre des produits avec des étiquetages de traçabilité et autres”, relèvera le président d’El-Aman.
“Notre action est loin d’être acquise puisque les commerçants ne collaborent pas avec nous. Ces cafés, ces revendeurs de glaces, ces restaurateurs nous refusent carrément l’accès. On veut  à présent connaître ce qui se cache dans la cuisine”, lancera notre interlocuteur qui n’a pas
hésité à rappeler que son organisation a adressé des demandes d’autorisation dans ce sens aux services extérieurs du ministère du Commerce.
“Nous avons sollicité par écrit la direction du commerce de la wilaya d’Alger pour nous
autoriser à lancer des actions de sensibilisation en  direction des commerçants, mais à ce jour, aucune suite. À défaut, nous aurions aimé que nos bénévoles accompagnent les inspecteurs  de la qualité dans leurs missions de contrôle effectuées sur le terrain.” En raison de l’importance de cette action inédite, l’association El-Aman compte interpeller le ministère du Commerce pour les autoriser à lancer des opérations publiques en direction des commerçants.
Dans le même registre, l’organisation en question compte aussi solliciter les directions du commerce pour rendre compte à la société civile de leurs opérations de sensibilisation lancées tout au long de l’année. L’État a mis de gros moyens à la disposition des services du commerce pour mener des actions en direction des citoyens. Pas moins de 7 000 agents de contrôle sont mobilisés par les pouvoirs publics.
L’association El-Aman a ouvert au niveau de son siège, à Ouled Fayet, un bureau de prise en charge des doléances des citoyens. Il s’agit d’un guichet du consommateur qui reçoit les plaintes des consommateurs.
Durant la saison estivale 2016, pas moins de 5 000 cas avaient été diagnostiqués à travers le territoire national.


H. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER