Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Feux de forêt au nord de la wilaya de Sétif

Trois jours pour venir à bout des flammes

Le nord de la wilaya de Sétif en proie aux flammes. © D.R.

“C’est la première fois que cinq colonnes mobiles de lutte contre les feux de forêt, renforcées par trois hélicoptères, sont déployées pour intervenir dans une région où l’accessibilité est très difficile”, assure le capitaine Ahmed Lamamra.

Les hommes de la Protection civile de la colonne mobile de lutte contre les feux de forêt soutenus par les habitants de plusieurs communes de la région nord-ouest de la wilaya de Sétif, ont, après trois jours de lutte contre les flammes, réussi à éteindre les feux qui se sont déclarés dimanche à Béni Chebana, Béni Mohli, Bousselam et Béni Djemati à Bouandès pour ravager, selon les premières estimations, près de 150 hectares de vergers et de forêt. Fort heureusement, aucune perte en vies humaines n’a été déplorée. 
Hier, le directeur général de la Protection civile a dépêché le directeur de l’organisation et la coordination des secours, le colonel Khelifa Moulaï pour superviser les opérations et, du coup, réunir les cadres et agents des cinq colonnes mobiles qui sont intervenus. 
“C’est la première fois que cinq colonnes mobiles de lutte contre les feux de forêt, renforcées par trois hélicoptères, sont déployées pour intervenir dans une région où l’accessibilité est très difficile. Nous saluons aussi la mobilisation efficace des citoyens qui ont prêté main-forte à nos troupes sur le terrain ainsi que la solidarité sans faille dont ont fait preuve les habitants de la région”, dira à Liberté le capitaine Ahmed Lamamra. Par ailleurs, nous avons appris que les équipes de la Protection civile sont toujours sur place pour s’assurer qu’il n’y aura pas de nouveaux départs de feu. “Les citoyens sont sur place aux aguets. Ils alertent et orientent nos éléments qui sont en piquet de surveillance, en cas de déclaration de nouveaux foyers”, a tenu à indiquer M. Lamamra. Il est noté qu’un poste médical avancé a été installé dans la région d’Ililten, pour être au chevet des citoyens et des pompiers nécessitant une prise en charge médicale et psychologique. Sur un autre volet, conscients du danger, des représentants de la société civile ont dénoncé le fait que leur commune ne dispose pas d’un camion-citerne. 
La réunion de lundi au siège de la daïra de Béni Ourtilène, à laquelle ont assisté des représentants de la Protection civile, de la conservation des forêts et des collectivités locales, a aussi été une occasion pour demander l’ouverture de nouvelles pistes agricoles et forestières tout en réhabilitant les anciennes pistes qui, selon des représentants de la société civile, n’ont pas été programmées pour l’entretien depuis dix ans. 
Les dégâts matériels sont importants. Selon le premier responsable de la Caisse régionale de mutualité agricole de Sétif, Djamel Kebaïli, le nombre d'éleveurs et agriculteurs de la région, assurés reste très faible.

FAOUZI SENOUSSAOUI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER