Au moins 45 personnes ont été tuées dans le crash d'un avion ( avec 58 personnes à bord) mercredi à Taiwan d'atterrissage, selon les autorités Ghaza: une école de l'ONU accueillant des réfugiés bombardéeGhaza: près de 650 Palestiniens tués au 16ème jour d'agressions israéliennesYacine Brahimi s'engage pour cinq ans avec le FC PortoMehdi Mostefa en Turquie pour s'engager avec GaziantepsporPour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Samedi, 16 Juin 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Le FCE organise un atelier sur le transport maritime de marchandises en Algérie

“Un potentiel immense à promouvoir”

Par : Meziane Rabhi

Dans le cadre de son programme de réflexion sur les thèmes intéressant l’entreprise et l’économie algériennes, le FCE organisera, le 25 juin 2012, au sein des locaux de MDI Business School à Chéraga, (Alger) un atelier de réflexion sur le thème du transport maritime de marchandises en Algérie.

“Le choix de ce thème important fait suite aux conclusions du dernier symposium organisé en mars dernier par notre association, à l’issue duquel un véritable pacte de croissance était proposé à nos pouvoirs publics”, rappelle le FCE.
Ce pacte ciblait un ensemble de secteurs d’activité autour desquels le forum proposait, avec un puissant soutien des autorités économiques nationales, de focaliser l’investissement productif des entreprises algériennes, publiques ou privées, en vue d’en faire des leviers de création de richesses, de promotion de la production nationale et de réduction de la dépendance extérieure.
Le transport maritime de marchandises est un secteur particulièrement prometteur. D'une part, c'est un secteur dans lequel le potentiel de croissance est immense. “Il suffit de savoir que le pavillon national assure à peine les 3% des volumes de notre commerce extérieur de marchandises, que notre pays constitue un marché important dans la région et, surtout, qu'il dispose déjà de ressources humaines précieuses, d'un savoir-faire reconnu et de capacités de formation de grande qualité”, argue le FCE.
Ensuite, ajoute le FCE, il faut souligner que les surcoûts importants constatés aujourd'hui sur les taux de fret internationaux vers l'Algérie résultent, au moins pour partie, de l'absence de concurrents nationaux et du quasi-monopole exercé par des transporteurs internationaux.  Enfin, pour le FCE, il s'agit d'une activité dans laquelle une intervention conjointe d'investisseurs nationaux nombreux pourraient venir conforter efficacement celle de l'opérateur public historique, pour le plus grand bénéfice de l'économie nationale. Dans cet esprit, l'atelier de réflexion programmé par le FCE visera essentiellement à établir un état des lieux de la situation qui prévaut actuellement dans ce secteur économique, suivi de recommandations de nature à servir de base à une politique de soutien au développement de ce secteur vital de notre économie. Deux communications axées sur les thèmes sont prévues au programme.  Abdelhamid Bouarroudj, expert et ancien cadre dirigeant
de la Cnan, fera le point “sur le transport maritime de marchandises
en Algérie : un potentiel de développement économique à promouvoir”, et Me Lazhar Khemkham, avocat et spécialiste du droit maritime disséquera la réglementation de l'activité maritime en Algérie. Les deux communications seront précédées par une allocution introductive de M. Réda Hamiani, président du Forum des chefs d'entreprise. Selon certaines sources, dans les années 1980, l’Algérie disposait d’une flotte très importante, composée d’environ 80 navires exploités par la Cnan. L’armement Cnan assurait avec ses capacités propres et affrétées 35% des échanges extérieurs de l’Algérie. Aujourd’hui, la compagnie publique ne disposerait que de 14 navires.  L’âge moyen de la flotte de la Cnan dépasse 30 ans. En d’autres termes, elle est obsolète, vouée à la démolition. Pis encore, sur les 14 navires, 8 vraquiers sont immobilisés à l’étranger. En tout, soutient-on, cinq navires seulement sont opérationnels. Le transport en ligne régulière est quasiment contrôlé par les armateurs étrangers. Le gros des tonnages est assuré par les grands transporteurs mondiaux, entre autres, Maersk, CMA-CGM et MSC… En position de force, les armateurs étrangers refusent de charger les frets payables en Algérie.  Cette décision prise par des armateurs étrangers de refuser, à compter du 16 avril 2012, de prendre en charge toute opération d’importation ou d’exportation de marchandises en mode FOB (Free on board) au niveau des ports algériens a suscité de fortes appréhensions chez le Forum des chefs d’entreprise (FCE).


M R

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 23 JUILLET 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos