Ghaza: plus de 900 Palestiniens tués au 19e jour de l'agression israélienneGhaza: Hamas accepte un cessez-le-feu de 12 heures à partir de samedi matinCrash de l'avion affrété par Air Algérie: M. Ghoul à Bamako pour une évaluation des lieux de l’accidentL'avion de la compagnie espagnole Swift Air affrété par Air Algérie s'est écrasé au Mali (Lamamra)  Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Jeudi, 11 Octobre 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Exposition à Paris sur le calvaire des immigrés durant la guerre de libération

“Vies d’exil” : une plongée dans le quotidien des Algériens en France

Par : APS

“Vies d’exil”, une exposition inédite du quotidien des travailleurs algériens en France durant la guerre de Libération nationale se tient à la Cité nationale de l’histoire de l’immigration de Paris, ouvrant un pan entier d’une histoire encore peu connue d’hommes et de femmes contraints au silence des années durant.
Sur fond de musique de Slimane Azem, chantant les affres de l’exil et le mal du pays, des images poignantes, prises dans leur majorité par Elie Kagan, retracent la misère de ces “gens venus d’ailleurs”, recroquevillés dans des bidonvilles situés à la lisière de la Ville lumière, Paris.
Dans un document inédit de l’INA (Institut national de l’audiovisuel), des Français musulmans d’Algérie relatent les pires formes de racisme et de xénophobie dont ils font l’objet, notamment à l’embauche et au logement.
Rejetés, leur vie se limite à quelques petits métiers dans le bâtiment, notamment, avant de rejoindre, pour la plupart, ces cafés-hôtels, considérés comme des lieux de sociabilité par excellence et où l’on croit atténuer les rigueurs de l’exil.  
Dans les cimaises de l’exposition (9 octobre au 19 mai 2013), le regard du visiteur est vite capté par ces appels relayant la propagande coloniale : “Sans travail, sans logement, méfiez-vous ! Sans travail assuré, halte !”, documents édités en 1950 et destinés aux Algériens en partance pour la métropole pour les dissuader de quitter un pays qui n’est plus le leur.
Pour la chef du projet de cette exposition, Hédia Yelles-Chaouche, l’objectif de “Vies d’exil” est d’abord de lever le voile sur une période peu connue de l’histoire de l’immigration algérienne et de rendre compte de sa complexité.
“Loin de la vision misérabiliste que l’on serait tenté de présenter, nous avons insisté sur le rôle des immigrés algériens en tant qu’acteurs d’une histoire commune passionnante qui aujourd’hui mériterait d’être mieux connue de part et d’autre de la Méditerranée”, a-t-elle indiqué à l’APS.
Dans le dernier numéro de la revue l’Histoire, partenaire de l’exposition, l’historien Benjamin Stora affirme qu’il s’agit de la “première exposition de ce genre en France et cela dans un établissement national français”.
Pour les commissaires de l’exposition, Benjamin Stora et Linda Amiri, enseignante et chercheur en histoire, la manifestation se propose d’aborder les diverses réalités de vie des immigrants algériens à travers la question de la vie sociale, de l’accueil accordé à l’immigration algérienne, entre méfiance et rejet, et solidarité de leur engagement politique et syndical.
Selon eux, il ne s’agit pas exclusivement d’une immigration masculine du fait que les familles rejoignaient peu à peu leurs proches en exil. De 1954 à 1962, la population algérienne en métropole est passée de 222 000 à 350 000 âmes, affirment-ils. À en croire une statistique affichée à l’exposition, on comptabilisait, en 1954, 208 500 Algériens en France, dont 6 000 femmes et 14 000 enfants.


APS

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 26 JUILLET 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos