Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Algérie profonde Jeudi, 28 Juin 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Ould Abbès à Oran

“22 nouveaux centres anticancéreux seront réalisés en Algérie”

Par :

Deux-cent soixante-cinq enfants atteints de cancer ont été recensés au cours de l’année dernière au centre anticancéreux Émir-Abdelkader de Misserghine, a affirmé le professeur Boumeddane, du service d’oncologie pédiatrique.

Lors de sa visite de travail et d’inspection effectuée, l’après-midi de mardi dernier, à Oran, le ministre de la Santé, Djamel Ould Abbès, a déclaré à partir du Centre anticancéreux de Misserghine (CAC) que “les médicaments sont disponibles et la cause de la pénurie est due à la mauvaise distribution”, ajoutant que “l’État  a consacré une enveloppe de 40 milliards de DA pour le traitement des cancéreux”. En écoutant les doléances des parents des malades, qui ont soulevé trois principaux problèmes concernant la panne du scanner, la pénurie des médicaments et le manque d’hygiène des sanitaires, le ministre a promis de régler cette situation. En ce qui concerne le scanner en panne, Ould Abbès a indiqué que bientôt le CAC sera doté d’un nouvel appareil afin de mettre un terme à la souffrance des enfants malades. “Il faut bien s’occuper des cancéreux surtout sur le plan psychologique, car chaque cas est un drame”, a-t-il indiqué. D’autre part, un autre parent a dénoncé la pénurie de deux médicaments de chimiothérapie. Le ministre lui a assuré la disponibilité des médicaments, en  confirmant que “la mauvaise distribution en est la cause”.
Par ailleurs, il a inspecté le chantier de la réalisation du nouveau centre anticancéreux à haï Sabah, dont les travaux seront achevés fin 2013. Dès son ouverture, le ministre a affirmé qu’un jumelage aura lieu entre ce centre et celui de Gustave aux États Unis d’Amérique dans le cadre de la formation du staff médical algérien pour le traitement et la prise en charge des cancéreux. “Il est prévu prochainement l’investissement de 9 laboratoires américains en Algérie pour garantir la disponible totale des médicaments d’ici 2014”. Afin d’alléger la pression sur les hôpitaux des grandes villes, il est programmé la réalisation de 22 centre anticancéreux dans plusieurs wilayas du pays, a affirmé le ministre. Par ailleurs, 265 enfants atteints de cancer ont été recensés au cours de l’année dernière au centre anticancéreux Émir-Abdelkader d’El Hassi, a affirmé le professeur Boumeddane, du service d’oncologie pédiatrique.
Pour la même période, le service a enregistré 20 décès contre 38 en 2010. “50% des enfants de moins de 5 ans sont les plus exposés au cancer et ils répondent rapidement au traitement par rapport à ceux âgés de 12 ans”, a indiqué la même source. En ce qui concerne les types de cancer dominants, le professeur a révélé que la plupart des enfants sont atteints de leucémie et d’ostéome-sarcome, ou de cancer des os.
Bounouara Nawel

 

Commentaires 

 
#9 Nenuphar 30-06-2012 09:32
Parole, parole, parole. Parole, parole, parole. Ce ministre ne sait que faire des promesses. De tous temps et dans toutes ses fonctions, il n'a fait que ça. Comment alors lui faire confiance et lui accorder un quelconque crédit ? Il a habitué les algériens aux seules promesses. Il peut raconter ses salades mais pas tout le temps car au grand jour apparaît la réalité toute nue.
 
 
#8 Boumediene Vaillant 29-06-2012 18:21
Citation en provenance du commentaire précédent de mrxdp:
Mr le ministre, dites la vérité au sujet de la conversion de l'école de formation paramédicale de Tizi-Ouzou en institut de formation de sages femmes; qu'adviendra t il de la formation des autres spécialités alors que les besoins de la région sont de plus en plus aigus?

Les besoins interèssent tout le monde en Algérie, et gravement dans le sud.
 
 
#7 inous 29-06-2012 17:18
Mr le ministre vous être en train de jouer avec la santé des algériens,vous trouvez ça normal que le pays est riche en hydrocarbure, il va se soigner en Tunisie je trouve ça lamentable.
ALLAH YAHDICOUM.
 
 
#6 snisport 29-06-2012 15:09
il faudra que l’architecture et la structure interne des hôpitaux soient adapter selon la particularité algérienne et sous forme de mono bloc pour gagner en efficacité et du temps car les cancéreux souffrent beaucoup des déplacement ,prélèvement de sang, dialyse (en cas de chimio) ,urm,scanner,...ect . il est préférable voir indispensable si on veux vraiment améliorer les conditions de survie des maladies
 
 
#5 mrxdp 29-06-2012 12:37
Mr le ministre, dites la vérité au sujet de la conversion de l'école de formation paramédicale de Tizi-Ouzou en institut de formation de sages femmes; qu'adviendra t il de la formation des autres spécialités alors que les besoins de la région sont de plus en plus aigus?
 
 
#4 g4kr1l 29-06-2012 01:08
il est vrai qu il n existe pas de centre anti cancer "gustave" aux USA ...mais peut être voulait il dire l 'institut Gustave Roussy en France qui est un centre anti cancer de renomee mondiale....mais allez savoir ce que veux dire le ministre ...il dit tellement de choses
 
 
#3 Boumediene Vaillant 28-06-2012 17:10
ce n'est pas par leur nombre, mais par leur qualité de soins que les centres anti-cancer doivent être jugés et évalués. Les moyens médicaux sont plus chers et aussi une disponibilité plus longue de leur utilisation appropriée. Les murs ne guérissent pas.
 
 
#2 El hadi2 28-06-2012 11:50
(suite) Il est vrai que certains responsables ne peuvent ou ne veulent pas réaliser ce que peut endurer le patient cancéreux en Algérie pour sa prise en charge ( même de mauvaise qualité) vu qu'en cas de soins pour eux où pour leur proche ( la France : Fafa pour les démagogues est à une 1heure d'Alger et les caisses de l'état sont généreuses avec eux)
Mr le ministre n'est il pas dangereux de confier l'équipement des centres de radiothérapie ( et au vu du nombre que vous annoncez) à un seul fournisseur parmi les deux qui se partagent le marché mondial , le monopole n'est il pas nuisible pour les finances de l'état par le coût des maintenances et les pièces de rechange sans compter le retard d'intervention en canne de pannes qui sont fréquentes ( matériel bourré d'informatique et fragile)
 
 
#1 El hadi1 28-06-2012 11:39
Mr le ministre,
La prise en charge des patients cancéreux ne se règle pas par des annonces devant les caméras de télévision ou les micros des journalistes qui n'ont aucune connaissance dans le domaine de la cancérologie, en tant que cancérologue je ne connais pas de centre "Gustave" aux USA mais on apprend toujours, il faut que le citoyen lambda sache que la réalisation d'un centre de radiothêrapie qui n'est pas encore sorti de terre nécessite plusieurs mois je dirais plusieurs années pourqu'il soit fonctionnel , sans compter le personnel qui va avec en plus des médecins spécialistes , il faut des physiciens médicaux de grande qualité, des manipulateurs bien formés etc. et surtout énormément de rigueur, Par pitié arrêtez le délire, planifiez et agissez avant de fanfaronner . Le secteur de la cancérologie en Algérie est sinistré et même ceux qui sont pris en charge, la qualité des soins ne répond pas aux normes élémentaires de précision et de "contrôle qualité" .
 
DIlem
DILEM DU 30 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Voir toute La rubrique

Dernières infos