Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Algérie profonde Dimanche, 15 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Suite à l’ouverture de l’autoroute Est-Ouest

Affluence record d’estivants à Boumerdès

Par : Madjid T

Une affluence record d’estivants a été enregistrée ces derniers jours sur les 28 plages autorisées à la baignade.

La montée du mercure et l’ouverture de l’autoroute Est-Ouest sont pour quelque chose dans cet afflux, y compris la nuit où les accès de certains sites comme Boumerdès, Corso et Zemmouri sont bondés de véhicules.  La ville de Boumerdès vit depuis un mois au rythme des moteurs et des klaxons de véhicules venus de plusieurs wilayas du pays. La circulation est presque impossible entre 22 h et 2h du matin, notamment au nouveau boulevard de l’Indépendance et sur le front de mer. L’installation de nouveaux lampadaires et de puissants projecteurs ont facilité le déplacement des familles vers la plage où on se baigne même la nuit.
L’aménagement des trottoirs et des espaces verts ont ajouté de la gaieté à la ville de Boumerdès même si le site du Rocher Noir est toujours isolé pour cause de travaux. La maison de la culture Rachid-Mimouni connaît cette année une ambiance particulière grâce au programme concocté par la direction du tourisme et celle de la culture. À Corso, la belle forêt de cette localité côtière continue de drainer des milliers d’estivants. Des agents communaux veillent jour et nuit à la collecte des ordures. Ici le parking est géré par la commune. Zemmouri est une autre attraction pour les estivants. Sa forêt immense, son centre touristique Adim et ses campings comme ceux de Fares et Benyounes attirent encore des centaines de familles. Ces trois structures sont débordées. Le complexe Adim qui n’a rien à envier aux complexes tunisiens a décidé de lancer une nouvelle formule pour permettre aux vacanciers de séjourner même pendant le mois de Ramadhan.
À  Benyounes, même si le site est mal aménagé, notamment la route qui mène au centre de vacances, un nombre considérable de familles, jeunes vacanciers, notamment des  émigrés ont opté pour ce site naturel toujours à l’état vierge. Même constat pour le camping de Fares situé au cœur de la forêt de Zemmouri, très prisé par les Algérois. La coquette ville de Dellys continue elle aussi de drainer les estivants, notamment ceux de Tizi Ouzou et Bouira. À Cap-Djinet, la plage est envahie chaque jour par des familles en quête de fraîcheur et de tranquillité. Selon le  directeur du tourisme et de l'artisanat, M. Zoulime Nour, de nombreuses plages autorisées à la baignade ont été données en concession pour être exploitées par des plagistes alors que d’autres sont gérées, directement par les communes côtières concernées. “La concession de ces plages a été réalisée sur la base d’un cahier des charges  où figurent en priorité la sécurité des estivants, la liberté de circulation sur toute la bande du littoral, la propreté ainsi que la mise en place de moyens de divertissement appropriés”,  affirme M. Zoulime. Sur le plan infrastructures hôtelières, le directeur du tourisme a annoncé l’ouverture de quatre nouveaux hôtels et les projets de trois autres à Corso. “Les dossiers de ces nouvelles structures ont été validées par le Calpiref et des  zones touristiques situées dans les montagnes sont également programmées”, a-t-il ajouté. La wilaya de Boumerdès s'attend à un flux de près de 10 millions de visiteurs et estivants durant cette saison estivale, a encore souligné le même responsable.


M. T.

 
DIlem
DILEM DU 22 OCTOBRE  2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos