Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Algérie profonde Mercredi, 20 Juin 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Tamanrasset

Arrestation d’un individu pour homicide volontaire

Par : RABAH KARECHE

Les investigations du groupement de la gendarmerie de Tamanrasset ont abouti à l’arrestation du commanditaire de l’assassinat des trois personnes retrouvées le 13 juin dernier mortes dans le désert de Silet, à 20 km du lieudit Hassi Gourdine, sis à 185 km de Tamanrasset. Il s’agit de B.Y., qui a été  inculpé, ce dimanche, d’homicide volontaire avec préméditation sur trois de ses amis d’origine kabyle, en l’occurrence H.Y., O.M. et B.M.
Les faits remontent au 21 mai passé quand le prévenu avait contacté B.M., son ancien collègue de travail à Tamanrasset, en vue de monter une affaire ensemble à Tin-Zaouatine, laquelle consiste en l’achat d’une quantité de résidus d’or extrait d’une valeur avoisinant un million de dinars.
Crédule, B.M., qui aurait songé à la fortune d’Ali Baba, a fait appel à O.M. pour lui prêter la somme demandée et à H.Y., bijoutier de son état pour vérifier la qualité du minerai jaune afin de se mettre en garde contre une probable contrefaçon. Il a aussi sollicité une quatrième personne, I.A., pour les conduire de Tizi Ouzou jusqu’à Abalessa (80 km de Tamanrasset), où ils ont convenu de rencontrer B.Y. Sauf que I.A. avait rebroussé chemin suite à une altercation avec B.M. qui, déterminé à conclure le marché, ne s’est pas rendu compte de l’ampleur de l’arnaque et de ce jeu de dupes. En empruntant la route de Silet à destination de Tin-Zaouatine (500 km de Tamanrasset), B.Y. avait conduit ses trois pigeons à l’endroit où il leur avait tendu une  souricière pour subtiliser leur fric. À quelques encablures de Hassi Gourdine, il a en effet mis son plan à exécution avant de s’enfouir avec l’argent, laissant ses victimes au milieu d’un désert ingrat où s’invite la camarde avec un simple clin d’œil. Désemparés, perdus, les trois kabyles on payé fort le prix de leur naïveté et stupidité. 20 jours passés, et après l’alerte donnée par leurs proches et l’avis de recherche lancé par les services de la gendarmerie, ils ont été retrouvés morts de soif, leurs corps dans un état de décomposition très avancé.
Ils ont été confiés à leurs familles pour enterrement, indique l'adjoint du commandement de la GN, qui a fait savoir que l’enquête suit toujours son cours  pour connaître l’éventuelle implication du propriétaire du véhicule que le mis en cause avait loué pour accomplir sa salle besogne. Signalons qu’en plus de la somme d’argent volée, tous les objets appartenant aux victimes ont été récupérés.


R K

 
DIlem
DILEM DU 23 OCTOBRE  2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos