Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Algérie profonde Mercredi, 20 Juin 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Médéa

Augmentation du nombre de cas de tuberculose

Par : M. EL BEY

La prévalence de la maladie dans la wilaya  de Médéa est nettement supérieure à la moyenne nationale. Le nombre total de cas enregistrés rapporté à la population estimée à environ 900 000 habitants donne le double de la moyenne nationale.

Contrairement à l'idée selon laquelle la tuberculose a été enrayée, il est fait état d'un regain de la pathologie dont un grand nombre de nouveaux cas ont enregistrés au cours de ces derniers mois.
L'explication fournie par les services de la santé publique justifie la situation par un manque flagrant de médicaments essentiels au traitement et à la prévention de la maladie. Et dire que les propos formulés par le ministre de la Santé et de la Population à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la tuberculose ont été rassurants.
Celui-ci fera savoir que la prévalence de la maladie en Algérie est située entre 37 et 40 cas pour 100 000 habitants. Ce taux est loin de se vérifier dans les communes de la wilaya de Médéa. En effet, il a été recensé au cours de l’année écoulée quelque 900 cas, chiffre en hausse par rapport à la moyenne habituelle d’environ 50%, avec plus de 300 nouveaux cas enregistrés en une seule année.
En termes statistiques, la prévalence de la maladie dans la wilaya  de Médéa est nettement supérieure à la moyenne nationale. Le nombre total de cas enregistrés rapporté à la population estimée à environ 900 000 habitants donne le double de la moyenne nationale. La gravité de la situation est telle que les services concernés parlent d'urgence, sachant que 2 décès sont survenus il y a une année. Maintenant il n'est pas exclu de recenser des foyers de la maladie dans n'importe quelle commune, alors que dans d'autres, les taux de prévalence sont déjà élevés, fait-on encore savoir. Pour caractériser la situation, certains médecins préfèrent utiliser le terme de flambée de la pathologie eu égard à sa propagation rapide au sein des populations. On impute ce regain de la maladie au manque de médicaments et du vaccin dans les structures de soins de la santé publique. Un regain favorisé par de nombreux autres facteurs à caractère socio-économiques et de promiscuité qui sont responsables de la diffusion du bacille responsable de la maladie. Il faut savoir que la tuberculose est une maladie infectieuse qui est aussi mortelle, sans traitement, et qu'elle se transmet d’une personne à une autre par voie aérienne lorsqu’un porteur atteint tousse, éternue ou crache.
Les deux principaux types de la pathologie recensés dans la wilaya comme étant les plus prévalents sont la tuberculose pulmonaire et la tuberculose ganglionnaire, fait-on remarquer auprès des services concernés.


M. E B

 
DIlem
DILEM DU 25 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos