Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Algérie profonde Samedi, 28 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Bréves du centre

Par : Correspondants

Médéa : Plus de 500 postes d’enseignement ouverts
< Le siège de la direction de l’éducation de la wilaya de Médéa, où sont affichées les listes des postes ouverts au titre de la prochaine rentrée scolaire, connaît, ces derniers jours, un rush de jeunes postulants venant de tous les coins de la wilaya et même d’ailleurs. Pas moins de 5000 dossiers de candidature ont été déposés au cours de la semaine écoulée, alors que la clôture des dépôts est fixée au 30 juillet, afin de permettre au plus grand nombre de candidats de prendre part aux entretiens de recrutement. Un quota de 514 postes est attribué à la wilaya par le ministère de l’éducation afin de lui permettre de répondre aux besoins exprimés à travers les différents cycles, où certaines matières plus que d’autres connaissent un manque flagrant d’enseignants. Au titre de ces dotations, le cycle secondaire se taille la part du lion avec 313 postes à pourvoir, suivi par le cycle primaire avec 135 postes et enfin le cycle moyen avec 66 postes. La langue française, qui n’est presque pas enseignée dans certaines zones difficiles, a focalisé l’intérêt des décideurs pour combler le retard de son enseignement dans ces zones. En effet, cette langue est dotée de 151 postes, dont 62 dans le cycle primaire, 49 postes dans le secondaire et le reste dans le cycle moyen. Les mathématiques et les sciences physiques qui connaissent aussi des déficits en enseignants ont été dotées d’un quota de postes de manière à combler le manque enregistré.
M. EL BEY

7 membres d’une même famille impliqués dans des affaires d’escroquerie
< C'est à l'issue d'une enquête minutieuse menée par les éléments de la Gendarmerie nationale qu'une famille composée de 7 membres, résidant dans la commune de Kef Lakhdar, 120 km au sud du chef-lieu de wilaya, qui était spécialisée dans l'escroquerie des commerçants et grossistes, a pu être démantelée. Agissant avec la complicité du père âgé de 71 ans, la famille utilisait différents subterfuges pour s'emparer d'énormes quantités de marchandises auprès des commerces de gros de produits alimentaires et d'entretien. Tous connus pour être des délinquants, les membres de ladite famille ont été appréhendés à la suite des nombreuses plaintes pour escroquerie enregistrées à travers plusieurs wilayas du pays. L'enquête menée par la gendarmerie nationale a permis de mettre le grappin sur les membres de la famille qui ont été tous confondus après leur confrontation avec des victimes de leurs agissements. Lors des perquisitions opérées par la gendarmerie nationale, il a été saisi des quantités de marchandises diverses et d'un camion de marque Toyota qui servait au transport des marchandises volées.
M. EL BEY

Béni Amrane : à quand la remise des clés aux bénéficiaires des logements sociaux ?
< 93 familles de Béni Amrane avaient bénéficié de logements sociaux en juin 2011. Plus d’une année après l’attribution, les heureux bénéficiaires n’ont malheureusement pas encore reçu des mains des services concernés les clés de leurs logements. Cette situation n'a pas été sans susciter la grogne et la colère des bénéficiaires de ces logements. "Nous nous demandons pourquoi les autorités ne nous ont pas encore remis les clés de nos logements, d’autant plus qu’aucune demande n’a été déposée au niveau de la commission de recours de la wilaya de Boumerdes ?"
Nacer Zerrouki

 
DIlem
DILEM DU 25 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos