Air Algérie: incident sans gravité entre deux avions à l'aéroport d'AlgerVols de câbles téléphoniques à Relizane : plus de 7 millions de DA de pertesLa Palestine dénonce la décision d'Israël de s'approprier 400 hectares de terres en CisjordanieHausse de 18% du chiffre d'affaires des entreprises publiques industrielles en 2013Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
premium wordpress themes locksmith Torrance
Algérie profonde Jeudi, 28 Février 2013 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

EL-AFFROUN

Démolition de la première école de la ville

Par : F. Seman

Pour les anciens de la ville, “c’est l’histoire d’El-Affroun qui est tombée…, une figure importante de son patrimoine qui disparaît”.

Après 5 jours de résistance, la forteresse, chargée d’histoire et qualifiée de “martyr” par des citoyens, est tombée, dernièrement. Cette école majestueuse, trônant au centre de la ville sur une superficie d’environ 4000 m2,  a enfanté de valeureuses moudjahidate telle Djamila Bouazza, des avocates, femmes de lettres, architectes, médecins et autres chirurgiennes  à la grande notoriété, des couturières hors pair telle el-hadja Malika, 91 ans. El-hadj Ahmed, 92 ans, y a été scolarisé en classe maternelle (partie mixte de l’école). Datant de 1924, cette imposante et solide bâtisse a défié le temps, résisté aux séismes, aux guerres et aux aléas climatiques. Laissée à l’abandon durant 25 ans, “elle aurait pu tenir encore longtemps, d’autant qu’aucun de ses murs n’était fissuré”,  nous ont déclaré des citoyens choqués et peinés par sa démolition et qui n’ont pas mâché leurs mots pour exprimer leur colère, nous faisant remarquer que “les logements d’astreinte  construits en même temps, avec des murs moins épais, sont restés en bon état”. Ils attendaient la restauration de l’édifice, dont il a été question il y a quelques années. Dans les années 80, au grand dam de parents d’élèves, on a procédé à la fermeture de l’établissement pour
“vétusté”. La construction de trois écoles — fragilisées par des vices de construction — s’en est suivie. L’une d’entre elles dont une aile a été classée “rouge” par le CTC, après le séisme de 1996, fait l’objet de travaux constants de réfection et consolidation. A la fin des années 80, l’établissement en question a été squatté par une population hétéroclite qui  a fait de la cour, notamment, un bidonville. Cependant, la dégradation, aussi importante fût-elle, n’a pas eu raison des murs d’une épaisseur de 40 cm, du beau carrelage, des grandes et longues persiennes en bois massif, des longues et lourdes briques pleines, du solide grillage métallique, des fenêtres et autres matériaux massifs et nobles qui sont allés grossir les monticules de gravats résultant de la démolition. Après le relogement des squatteurs et afin d’éviter la réoccupation des lieux, l’école a été “allégée” de sa belle toiture en tuiles, ce qui a accentué l’image de bâtisse en détresse. Pour le chef de daïra, arrivé en 2008 et justifiant la démolition du fait des dégâts importants constatés, “on ne doit pas attendre que des structures d’une telle vétusté tombent en ruine, d’où la nécessité de démolir et reconstruire… Il faut aller vers la modernité en visant l’utilité publique”. Pour l’actuel P/APC, s’appuyant sur une expertise récente du CTC, “la bâtisse était irrécupérable”. Pour les anciens de la ville, “c’est l’histoire d’El-Affroun qui est tombée…, une figure importante de son patrimoine qui  disparaît…”


F S

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 02 SEPTEMBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos