L'avion de la compagnie espagnole Swift Air affrété par Air Algérie s'est écrasé au Mali (Lamamra)  116 passagers, dont 6 algériens, était dans le vol AH5017  Les parties maliennes réunies à Alger ont convenu jeudi de cesser les hostilités sous toutes leur formes  Gaza: 15 Palestiniens tués dans une école de l'Onu, le bilan dépasse les 800 morts Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Algérie profonde Mercredi, 11 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Djamel Ould Abbès à Aïn Témouchent

Du nouveau pour les greffes d’organes

Par : M. Laradj

L’agence nationale de greffes d’organes sera installée la semaine prochaine, avec à sa tête une directrice générale, conformément au décret exécutif qui a été entériné par le gouvernement et publié au Journal officiel.

C’est ce qu’a révélé Djamel Ould Abbès, ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, à l’issue de sa visite de travail et d’inspection effectuée dans l’après-midi de lundi dans la wilaya de Aïn Témouchent. “Une carte de greffes sera élaborée pour tout citoyen intéressé, qu’il soit lui-même concerné ou ses proches, en cas de mort subite, et qui accepte que son organe soit transplanté.
Il y aura une banque d’organes, car il est inconcevable par exemple d’importer des USA des cornées à 2000 dollars/unité, alors qu’il est possible d’arracher une cornée d’un mort sans qu’il y ait des traces”, a expliqué le ministre. Par ailleurs, il a révélé que les bases d’un protocole portant sur la réalisation d’un pôle biotechnologique à Sidi Abdallah (Alger) seront jetées au début d’août prochain en présence de William Chin, doyen de la recherche de l'Institut de médecine de Harvard. Ce pôle sera l'un des plus importants projets de partenariat scellés entre l'Algérie et les États-Unis et contribuera, à l'horizon 2020, au renforcement de la couverture des besoins nationaux en matière de production de médicaments et des exportations. Au sujet de la pénurie de médicaments, le ministre a tenu à rappeler que le  problème ne trouvera solution que par une meilleure distribution. Selon lui, la facture des médicaments pour les cinq premiers mois de l’année s’élève à 25 milliards DA.  M. Ould Abbès reconnaît qu’il existe des dysfonctionnements dans la distribution entre la PCH et les établissements hospitaliers.
Le cancer qui est l’autre sujet d’actualité a été abordé lors de ce point de presse. “J’étais le premier ministre de la Santé qui a dit la vérité. Il y a deux ans, j’avais dit qu’il y a effectivement un déficit en radiothérapie.
Effectivement, il n’y avait que quatre centres contre 13 actuellement, et 14 d’ici 2013. D’ici 2014, il y aura 22 centres anti-cancéreux qui prendront en charge toute la population, mais on ne peut pas prendre en charge tous les cancéreux qui nécessitent la radiothérapie.” “On peut éviter 85% des décès. On a pris le problème en main sauf que cela demande du temps. Qu’on ne me demande pas de régler en deux ans le retard de 35 ans. Je ne suis pas en train de jeter l’anathème sur mes prédécesseurs.” Le ministre dément le chiffre des 43 000 cancéreux enregistrés.
Pour lui, il y a bien plus que cela. “Dès mon installation à la tête de mon département, le 29 mai 2010, le premier problème que j’ai attaqué c’est celui du cancer. Lors de mon audition de Ramadhan, le 29 août 2010, le président de la République m’a donné le feu vert sur l’avant-projet de plan sur le cancer, que j’ai présenté ensuite à Moscou lors de la conférence mondiale des ministres de la Santé, ensuite à l’ONU le 19 septembre 2011 lequel plan fut validé par les Américains.”
Enfin, M. Ould Abbès a annoncé qu’un arrêté ministériel vient d’être signé pour la prise en charge des mères accompagnatrices des enfants malades. “Je ne construis pas un hôpital pédiatrique sans la prise en charge de l’accompagnateur (la mère) de l’enfant malade qu’on doit héberger. Pour les hôpitaux qui en sont dépourvus, il y aura une extension.”


M. L

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 24 JUILLET 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos