Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Algérie profonde Jeudi, 19 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Elle vient d’Être réceptionnée

Enfin, une polyclinique à Yatafène !

Par : Limara B.

Attendue depuis de longues années, une polyclinique vient d’être réceptionnée, au grand bonheur de la population de la commune de Yatafène ainsi que certains  villages des  communes voisines, Akbil, Iboudrarène et Aïn El-Hammam.

Tout le monde pousse un ouf de soulagement, notamment les malades, personnes âgées, femmes et enfants et les plus vulnérables qui, pour procéder à de banals soins médicaux, doivent souvent effectuer plusieurs kilomètres avant d’arriver à l’hôpital de l’ex-Michelet ou à la polyclinique des Ouacifs, les deux structures sont à  plus de 20 km. “Avec le climat d’insécurité régnant ces derniers temps, on hésite même à évacuer des cas d’urgences nocturnes pour ne pas mettre tout le monde dans des situations à risque.
Désormais, le problème est réglé”, soutient un homme d’un certain âge. La polyclinique faisant l’objet d’une réception provisoire doit être fonctionnelle à partir du mois de septembre ; c’est du moins ce que promet la représentante de la DSP.  Dotée d’une radioscopie, des espaces aménagés pour les soins, le laboratoire d’analyses, deux salles (hommes/ femmes) équipées de trois lits chacune avec le matériel et mobilier nécessaire et une salle pour les prélèvements sanguins…  Ainsi, la nouvelle structure, attachée à l’ancienne maternité, offre l’aspect d’un bloc flambant neuf, un joyau aux couleurs vives et attrayantes. Pour rappel, la nouvelle polyclinique, qui s’impose aujourd’hui comme une nécessité urgente, doit répondre aux besoins de la population de Yatafène, Akbil et parfois même des villages d’Aït Ailem et Ouaït Slith, géographiquement plus proches. Par ailleurs, le lycée de Tassaft, où se posent souvent les problèmes d’évacuation des élèves internes en urgence, notamment la nuit, trouvera désormais, à partir de la prochaine rentrée scolaire, le meilleur accueil.
“Pour évacuer des élèves malades, il a fallu attendre que l’ambulance arrive des Ouacifs, à 25 km, avant de faire le trajet et revenir”, se rappelle un enseignant du lycée en question.
“Quoi de plus bénéfique qu’une polyclinique en bonne et due forme pour une zone aussi enclavée que notre commune où il manque encore d’autres infrastructures ; il a fallu insister et réitérer des demandes avant d’arriver à notre objectif”, dira le responsable sanitaire de Yatafène.


L B.

 
DIlem
DILEM DU 25 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos