Nigeria: violents combats entre le groupe armé Boko Haram et l'armée à BamaUkraine : 15 soldats ukrainiens tués en 24 heures dans l'EstLe député tunisien Mohamed Ali Nasri a été agressé dans la nuit par des hommes armés dans son domicileOuverture de la session d'automne de l'APNPour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Algérie profonde Samedi, 21 Septembre 2013 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Université de Batna

La recherche scientifique en point de mire

Par : Mohamed HOUADEF

L’université de Batna dispose de 37 laboratoires de recherche. Elle a déjà une longue expérience en matière de recherche sur les sciences de l’eau, de l’énergie et de l’environnement.

Après 36 ans d’existence, l’université de Batna El-Hadj-Lakhdar commence à se faire un nom. Elle est huitième sur 68 à l’échelle nationale (statistiques de juillet 2013), 72e sur 974 au niveau africain et 73e sur 830 à l’échelle arabe.
Pour cette nouvelle année universitaire, le nombre des nouveaux inscrits a atteint 7488 avec 6598 en LMD et 890 en classique, avec 499 en sciences médicales,147 en agrovétérinaire et 244 en hygiène et sécurité.
En tenant compte de ce nombre et de celui des sortants (12 467), le nombre total d’étudiants sera de l’ordre de près de 53 000, y compris en post-graduation.
L’université de Batna, qui reste la plus grande du pays, au vu de ses sept facultés et ses quatre instituts d’envergure nationale (hygiène et sécurité, agrovétérinaire, sport et hydraulique), attend d’être restructurée. Autrement dit, elle sera dans un proche avenir scindée en deux universités. L’encadrement s’améliore d’année en année. Sur les 1979 enseignants, le tiers est de rang magistral (plus de 620 professeurs et maîtres de conférence).
La couverture pédagogique est en moyenne de l’ordre d’un enseignant pour 24 étudiants, inférieure à la moyenne nationale qui est de l’ordre d’un enseignant pour 30 étudiants.
Sur les 53 000 étudiants que compte l’université de Batna, 27 000 sont résidents, répartis à travers 16 résidences universitaires et annexes, 9 pour les filles et 7 pour les garçons, avec 21 000 à Batna et 6000 à Fesdis. Le nouveau pôle est doté d’une gare ferroviaire qui offre toutes les commodités et la sécurité aux étudiants qui font les va-et-vient Fesdis-Batna. Par ailleurs, depuis des années, les étudiants de Aïn Touta et Barika sont régulièrement transportés de leurs foyers à l’université Hadj-Lakhdar par voie ferrée. Il faut noter qu’aucun déficit en places pédagogiques n’est signalé, surtout avec la réception de 10 000 places pédagogiques du programme quinquennal 2010/2014 (6000 à Fesdis, 3000 à Batna et 1000 à Barika). Les trois autres ensembles du nouveau pôle universitaire seront occupés au second trimestre de cette année par l’institut d’hygiène et sécurité, la biologie et l’institut des sports, sitôt la piscine couverte achevée.
Sur l’assiette de l’institut des sports s’érigeront le centre de recherche sur l’histoire avec six départements et deux filières de recherche, dix bibliothèques et un musée de la préhistoire.
Le choix de ce terrain a été dicté par sa situation au centre-ville de Batna, à proximité de l’institut des sciences de l’histoire et de l’archéologie et surtout pour doter l’université Hadj-Lakhdar d’une belle façade en plus de la réhabilitation des bâtiments de l’institut des sports.
L’université de Batna axe, à l’instar des autres universités du pays, ses efforts sur la recherche, entre autres les échanges d’expériences avec plusieurs universités, trente des pays occidentaux et quinze des pays arabes. Bien qu’elle dispose de 37 laboratoires de recherche en plus de cinq qui sont en voie d’être agréés, l’université de Batna, qui a déjà une longue expérience en matière de recherche sur les sciences de l’eau, de l’énergie et de l’environnement, a d’autres ambitions avec l’inscription d’autres projets pour la bagatelle de deux cent milliards de centimes.
Il s’agit, en plus du centre de recherche sur l’histoire (50 milliards de centimes), d’un centre d’innovation et de transfert de technologie qui sera construit en zone industrielle, d’un observatoire en astrophysique sur les hauteur de Chélia (2328 m), d’un centre de recherche d’aide au diagnostic médical, d’un plateau technique dédié à la technologie alimentaire et d’un centre intensif de calcul.

M. H

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 02 SEPTEMBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos