Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Algérie profonde Dimanche, 24 Juin 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Tlemcen-Alger

Le désarroi des voyageurs de la Sntf

Par : B. ABDELMADJID

“Aucune information n’est en effet portée à leur connaissance quant aux stations desservies bien que les autorails flambant neufs soient dotés de hauts-parleurs au niveau de tous les compartiments.”

Les voyageurs qui empruntent trois fois par jour le train à partir de Tlemcen en direction d’Alger semblent ne bénéficier d’aucune considération de la part des agents de la Sntf, ceux-là mêmes dont la mission première est justement d’assurer à leur égard les meilleures conditions de transport dans un environnement convivial et de solidarité puisée dans les traditions ancestrales. Car comment expliquer ce manque flagrant de communication tout au long du trajet de plusieurs centaines de kilomètres traversant une partie de l’Algérie, laissant les usagers livrés à eux-mêmes sans le moindre effort de rapprochement. Aucune information n’est en effet portée à leur connaissance quant aux stations desservies bien que les autorails flambant neufs soient dotés de hauts-parleurs au niveau de tous les compartiments. Un couple de septuagénaires devant se rendre à Alger pour une visite familiale s’est retrouvé à son insu débarqué à la gare d’Oran car les agents de la Sntf ne les ont pas informés qu’ils devaient changer de train à Oued Tlélat.
Des cas semblables sont enregistrés souvent sur cette ligne à grande distance sans qu’il soit apporté des correctifs en matière de communication et sans que cela émeuve les gestionnaires de la société nationale du rail. Devant ce manque de considération, certains voyageurs ont préféré se rabattre sur d’autres moyens de transport comme le bus ou le taxi pour se rendre à Alger bien que le prix proposé soit plus élevé.
Il y a quelques années, avant que la Sntf n’engage son programme de modernisation, à chaque arrêt dans une gare, une voix féminine au timbre agréable annonçait le nom de la station, précisant même la durée de l’attente avec buffet. Cela semble loin cet intérêt manifesté par la Sntf au profit de ses usagers qui n’ont d’autre alternative que d’accepter cette situation ou se plaindre. Encore faut-il que leurs doléances soient prises en considération.
Par ailleurs, les voyageurs de la seconde classe qui forment la majorité des usagers, sont confrontés en cette période d’été à la chaleur insoutenable qui règne dans les wagons à cause de la climatisation souvent en panne et les fenêtres qui restent cadenassées. Seul point positif à noter, le confort constaté dans les wagons de première classe où les sièges sont spacieux et offrent ainsi aux voyageurs des conditions meilleures que celles de la classe en dessous.


B. A

 

Commentaires 

 
#5 hoggar 25-06-2012 04:31
l'année passé j'ai pris le train,je faite une surprise pour mes enfants ,malheusementon on est loin , soidisant la hotesse du train a passéepour nous servir de l'eau 'bravoooo,tu veu de l'eau oui merci ,mes enfants ils ont demandé aussi ,elle repondu non en donne pas pour les enfants, justes pour les adultes. voila la sncfd'algerie qui monge de ....,les tiermonde
 
 
#4 mecipsa 24-06-2012 23:02
Lorsque un pays comme le Maroc qui est nettement plus petit en surface au m2, qui n'a rien comme richesse naturelle, se permet de se doter des T.G.V. alors que l'Algérie qui fait trois fois la France au m2, qui est doté de richesses naturelles, continue à gérer le pays avec des moyens des années 50 et 60, il y a de quoi se poser des questions, qu'ils sont les dirigeants les plus compétent, il est de changer de régime politique et mettre des équipes jeunes qui vivent dans leur époques, envoyer ceux qui sont près de la porte de l'autre monde, à leurs destins et à prier le dieu de leur pardonner leurs crimes envers leur peuple.
 
 
#3 citizene 24-06-2012 19:00
Comment voulez vous qu'un chef de gare qui se retrouve directeur général, peut 'il penser autrement qu' en chef de gare.
 
 
#2 shaouli 24-06-2012 14:06
Parler de tourisme en Algerie est une blague .Pourquoi avoir un ministere de tourisme ?Pourquoi avoir des cadres de la sntf ? pourquoi ne pas former ces agents avant de les lacher dans les trains ?Pourquoi ne pas les controler au cours des differents voyages ?A qui revient la réparation des climatiseurs des wagons ?A qui se plaindre ?Peut être au cadre ,caché dans son bureau climatisé ? Je veux pleurer ...Quand pourrons nous être corrects ? Pourtant tout est clair ,seulement ....très mauvaise volenté et le je m'en foutisme .
 
 
#1 Murad 24-06-2012 13:18
la comparaison est-elle nécessaire ?
vivant à l'étranger, je me pose la question de passer qqjours au bled. le maroc me donne envie aussi. Je commence par calculer mon budget pour avoir une idée. Sur le sites des train marocains, horaires, gares, tarifs, fréquence, bref, l'habituel pratique. Sur la sntf, SITE EN CONSTRUCTION !!!!!!!!! El tbehdil.
 
DIlem
DILEM DU 22 OCTOBRE  2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos