Oran : 56 étudiantes hospitalisées pour intoxication alimentaires à la résidence universitaire de BelgaïdLe ministre de la communication Hamid Grine procèdera dimanche après midi à Alger à l'installation de Miloud Chorfi à la tête de l'autorité de régulation de l"audiovisuelTempête aux Philippines, 200.000 personnes évacuéesPour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Algérie profonde Jeudi, 22 Décembre 2011 10:00 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Financé par l’argent des travailleurs et des fédérations internationales du travail à Boumerdès

Le projet des 500 logements FNPOS de Zemmouri à l’abandon

Par : Madjid T

Lancé en grande pompe en 2004 par quatre ministres dont le chef du gouvernement, M. Ouyahia, en présence du SG de l’UGTA, le chantier des 500 logements FNPOS (Fonds national de péréquation des œuvres sociales) sis à Zemmouri est toujours abandonné et continue d’offrir une image désolante.

Financé en grande partie par l’argent des travailleurs et des ONG internationales, notamment des fédérations syndicales, ce projet, qui devait être terminé en 16 mois, accuse plus de 7 ans de retard. Un retard record qui n’a pas fait réagir encore le maître de l’ouvrage (FNPOS), un organisme censé utiliser à bon escient l’argent des travailleurs. L’entreprise Batigec, filiale de Batimetal chargée de la réalisation du projet s’est montrée incapable de respecter ses engagements pour livrer le projet en 2005 comme prévu et cela malgré la disponibilité des finances, nous a affirmé un élu de la commune de Zemmouri Les travailleurs, qui se sont souscrits à ce projet, la plupart des travailleurs sinistrés du séisme du 21 mai 2003, crient au scandale. “Nous avons placé tous nos espoirs sur ce projet, malheureusement, nous avons le sentiment que nous avons été roulés”, affirme ce couple d’enseignants venu s’enquérir sur l’état d’avancement des travaux. “Où sont les responsables censés superviser ce chantier ?” s’interroge un autre citoyen qui a économisé tout son argent pour acquérir un logement au niveau de ce site qui offre une triste image. Ni engin, ni aucun ouvrier ne s’y trouve. Le chantier continue à offrir un sombre spectacle aux automobilistes qui empruntent la RN24 où, ironie du sort, l’ancien directeur général du FNPOS a trouvé la mort dans un accident de voiture. “Depuis la disparition de ce responsable, rien n’a encore bougé”, nous affirme un responsable local de l’UGTA. Le projet, qui s’étale sur 5 hectares, est divisé en deux tranches. Une première de 273 logements d’un montant de 396 435 880 DA HT, soit près de 40 milliards, n’a atteint qu’un taux de 10% d’avancement. Ce montant serait multiplié par trois actuellement, en raison des lenteurs enregistrées. La deuxième tranche de 227 logements pour un montant presque identique à la première n’a atteint que 40%, et ce, sans compter les travaux des VRD. En raison des lenteurs, le marché sera résilié en 2006. Les travaux redémarrent de nouveau avant de connaître un autre arrêt avant d’être délaissés. Beaucoup considèrent que l’argent des travailleurs a été jeté par les fenêtres à cause de cette mauvaise gestion. Les fédérations syndicales internationales qui ont contribué financièrement à ce projet ont exprimé leur inquiétude.
Les souscripteurs demandent des comptes et veulent avoir des explications sur ce retard. “Nous interpellons le chef du gouvernement M. Ouyahia et le secrétaire général de l’UGTA qui ont posé la première pierre de ce chantier afin qu’ils fassent la lumière sur ce scandale”, nous ont affirmé la plupart des travailleurs rencontrés devant le site.
M. T.

 

Ce contenu a été verrouillé. Vous ne pouvez plus poster de commentaire.

DIlem
DILEM DU 20 SEPTEMBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Gilles Kepel au Forum de Liberté (Partie 01)
Gilles Kepel au Forum de Liberté (Partie 01)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos