Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Algérie profonde Lundi, 01 Avril 2013 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Nacer Benali, président de l’APC de Berrahal (Annaba)

“Le redécollage économique et social de Berrahal est plus que certain”

Par : Badis B.

Indéniablement, le projet de création de la nouvelle ville de Draâ Erriche demeure aux yeux des autorités locales l’investissement qui a mis sur orbite la daïra de Berrahal.

Qualifiée de poumon économique de la wilaya de Annaba, la daïra de Berrahal, située à 30 km à l’ouest du chef-lieu de wilaya, conserve, en plus des nouveaux importants investissements administrés, un potentiel industriel capable de générer des activités et de l’emploi dans les différents créneaux possibles. “Les investissements, qui venaient d’être injectés par l’Etat dans le développement de cette contrée du pays depuis le plan de relance économique, ne manqueront certainement pas de bouleverser entièrement le paysage de notre cité et améliorer le quotidien du citoyen”, a tenu à affirmer le maire de Berrahal, Nacer Benali. Il fera référence à ce sujet aux grands projets structurants en cours, à l’image du nouveau pôle urbain de la cité Kalitoussa et la création de la nouvelle ville de Draâ Erriche. “Ces projets sont de nature à réunir toutes les conditions du redécollage économique et social devant lui permettre d’être au diapason des mutations économiques et sociales ciblées par les stratégies mises en œuvre”, a estimé le président de l’APC de Berrahal. Autrefois appelé Souk El-Had (marché du dimanche) où est née une des premières figures de la résistance contre l’occupation française, durant les années 1830, en l’occurrence cheikh Zeghdoud, puis Aïn Mokra, sous l’occupation française, Berrahal a connu une véritable métamorphose dans tous les domaines, s’érigeant en ville satellite de la métropole Annaba. Réputée pour ses délicieuses brochettes et carrefour entre Constantine, Skikda et Annaba, Berrahal est devenu un grand centre urbain, autour duquel gravitent 924 exploitations agricoles qui font toujours sa fierté. La commune a vu, grâce aux efforts des directions concernées, un développement tous azimuts, allant de la construction de logements de différents types, à la réalisation d’infrastructures administratives et sportives de grande envergure et l’amélioration du cadre de vie des citoyens. “Dotée d’atouts indéniables, la ville de Berrahal peut jouer facilement son rôle de nouveau pôle d’attraction avec le Grand Annaba, qui regroupe El-Hadjar, Sidi Amar, El-Bouni et Annaba”, dira notre interlocuteur. Considérée comme la plus importante zone urbaine lancée par la wilaya, la nouvelle zone d’extension urbaine implantée au quartier semi-rural Kalitoussa a nécessité une superficie de 164 ha. Les travaux de réalisation de 7 560 logements (40 000 habitants), soit plus de trois fois le nombre d’habitants du chef-lieu de la commune de Berrahal, sont actuellement en cours, et dont l’avancement est jugé dans les délais. Ce quota de logements est reparti comme suit : 2800 LSL, 1750 RHP, 1200 LPL, 1900 LPA, 900 logements AADL, 300 logements ANPI, 300 logements DSGN, 100 logements MDN et 300 logements promotionnels. En outre, des groupes scolaires, mosquée, CEM, salle de soins, école de formation de la protection civile, stade de football sont en cours de réalisation. D’autres importants équipements publics sont inscrits également au profit de cette zone urbaine, située à proximité de la zone industrielle, qui est en passe de devenir la plus importante agglomération de l’antique Aïn Mokra. Même si le taux d’avancement des travaux de réalisation de ces logements est jugé satisfaisant, les autorités locales, à commencer par Mohamed El-Ghazi, wali de Annaba, sont à cheval pour la réception de ces logements dans les délais. Notre interlocuteur énumérera au nombre des nouvelles infrastructures réalisées le nouveau siège de la daïra et celui du nouveau tribunal, qui est un véritable joyau architectural de la taille du palais de la justice de Annaba. Il évoquera avec le même enthousiasme l’école de formation des agents de la Protection civile, implantée à la cité semi-rurale Kalitoussa, sur les abords du lac Fatzara, ainsi que la réalisation en cours du projet de gare intermodale qui prolongera la station SNTF à celles des bus et des taxis, toutes trois en cours de réalisation. Indéniablement, le projet de la création de la nouvelle ville de Draâ Erriche demeure aux yeux des autorités locales l’investissement qui a mis sur orbite la daïra de Berrahal.

 

B. B

 

Commentaires 

 
#1 an15 04-04-2013 02:01
de bouleverser entièrement le paysage de notre cité et améliorer le quotidien du citoyen
ah uiii tu rigole c sur !!!!!!!!
 
DIlem
DILEM DU 20 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos