Le taux national de participation à l'élection présidentielle est de 51,70% (T.Belaiz, ministre de l'intérieur et des collectivités locales)Les résultats de l'élection présidentielle seront annoncés vendredi par le ministre de l'intérieur et des collectivités localesPour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Algérie profonde Mercredi, 08 Mai 2013 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Tiaret

Les travailleurs de BTK de Bouchekif montent au créneau

Par : R. Salem

Les protestataires veulent lancer un SOS en direction des autorités compétentes pour intervenir et sauver l’entreprise.

“Non au bradage de l’industrie algérienne”, “Que soit bannie l’étiquette Algérie française”, “ Où sont nos décideurs ?”, tels sont les quelques slogans sur lesquels se sont appuyés les travailleurs de BTK (Société Behm-Titan international-Kaiser), ex-SNVI, de Aïn Bouchekif, à Tiaret, qui se sont organisés, ce lundi, autour d’un sit-in en guise de protestation à ce qu’ils qualifient de désastre que vit leur entreprise. Mettant en exergue la résolution n°11/65 du 24/04/2006, portant le contrat de partenariat entre l’unité de production de la carrosserie de Aïn Bouchekif relevant de la SNVI avec BTK France, ces derniers, soutenus par leurs syndicalistes, tant locaux que nationaux, ont tiré à boulets rouges sur ce partenaire désigné comme étant un “escroc” dans la mesure où aucun de ses engagements n’a été honoré depuis son arrivée. Au contraire, diront les protestataires, l’unité en question a subi une déchéance sérieuse. En effet, selon la résolution sus citée, et dont une copie nous a été remise, le partenaire français s’est engagé à investir 10 millions d’euros, créer 250 nouveaux emplois, développer les parts de marché de SNVI Tiaret dans le domaine de l’équipement tracté, mettre aux normes européennes les produits fabriqués par cette entreprise avec création d’autres lignes de produits, mettre à niveau les installations, développer une stratégie d’exportation vers les marchés européens et méditerranéens…, pour ne citer que les clauses les plus importantes. Mais, le contraire s’est produit et on assiste actuellement au naufrage de cette unité dont l’effectif a été réduit de 862 à 542 travailleurs.
Dans le même contexte, les protestataires se sont indignés devant  la désertion totale de ce partenaire que le représentant de la Fédération des syndicats d’entreprise du secteur de l’industrie, a qualifié, tout simplement, d’escroc puisque, comme il a bien voulu le préciser dans son intervention, ce dernier, qui n’a aucunement respecté ses engagements, a dilapidé ce qui existait et signé la mise à mort de cette unité. Cependant, les travailleurs se sont résolus à demander unanimement le départ du partenaire français et le retour à l’entreprise mère,  la SNVI, sans laquelle, d’ailleurs, ils ne seraient pas payés depuis plus de 6 mois.  Les protestataires veulent lancer un SOS en direction des autorités compétentes pour intervenir et sauver l’entreprise.
Les travailleurs se sont donné rendez-vous pour d’autres actions à venir. “Nous comptons organiser un autre sit-in devant le siège de la wilaya avant de déplacer notre action au niveau du siège de la SNVI et du ministère de l’Industrie”, avaient conclu les syndicalistes qui ne comptent pas s’arrêter jusqu’à obtention de leurs droits en allant même, si besoin est, jusqu’à descendre dans la rue.


R. S

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 18 AVRIL 2014
Galerie Agrandir

LE SCRUTIN EN IMAGES

video

CONTRECHAMP
Galerie photos
Vote à Nedroma (Tlemcen)
Vote à Nedroma (Tlemcen)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière

Élection Présidentielle

Voir toute La rubrique

Dernières infos