A la suite de l’observation du croissant lunaire dimanche soir, le ministère des affaires religieuses a affirmé que l'Aïd El-Fitr sera célébré le lundi 28 juillet Crash du AH5017: L’Algérie demande des précisions sur les propos du président français concernant le rapatriement des corps des victimes Le mouvement palestinien Hamas a annoncé qu'il a accepté une trêve humanitaire de 24 heures dans la bande de Gaza à compter de dimanche 14H00 locales (11H00 GMT) Le Hamas écarte toute trêve sans retrait complet des forces israéliennes de GazaUn avion de combat russe s'est écrasé dimanche dans le sud de la Russie, tuant le pilote Des mesures sécuritaires durant la fête de l'Aid-el-Fitr (gendarmerie nationale)Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Algérie profonde Mardi, 07 Août 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Meïdat Ramadhan à Souk Ahras

Plus de 1400 repas servis quotidiennement

Par : ALLIA Ahmed

Pendant ce Ramadhan encore, l'aide aux plus démunis est effective au Croissant-Rouge de Souk Ahras. à cette enseigne, bénévoles et bénéficiaires livrent leur sentiment…

Il est 17h. On se bouscule déjà devant l’entrée de la cuisine de la cantine de cette ancienne école, une dépendance qui est dotée d’un équipement complet et des plus performants, force est de le constater. On y prépare, sans trop de problèmes, un peu plus de 1400 repas par jour, affirme l’une des six femmes préposées à l’office. Ceci à condition de s’y prendre tôt et de disposer de toutes les denrées, précise notre interlocutrice. À ce propos, M. Aggouni, le président du CRA, assure qu’il n’y a pas de soucis à se faire, les dotations sont plus que suffisantes grâce aux généreux donateurs, dont un grand nombre aurait requis l’anonymat, par modestie. M. Aggouni indique que ceux-ci ont répondu spontanément à l’appel lancé par le wali de Souk Ahras, relayé par l’ensemble des membres de l’exécutif, en mai dernier. "Les repas sont préparés à partir de 11h sous la direction avisée de pas moins de quatre chefs cuisiniers volontaires, dont l’un est aux batteries du prestigieux complexe touristique Sabri de Annaba. Comme vous pouvez le constater, nous servons des repas aussi consistants que complets, desserts variés et limonade compris, à ceux qui le souhaitent. Cette année, nous avons pris encore plus de dispositions en matière d’hygiène et de salubrité. Le Croissant-Rouge s’est doté d’un camion frigorifique, ce qui permet de ne pas rompre la chaîne du froid des quelque 8 qx de viande que nous ramenons périodiquement depuis les magasins généraux de Skikda, notre principal fournisseur. Ce véhicule dessert les six principaux restaurants de la wilaya, qui sont implantés à Sedrata, M’daourouch, Mechroha et Souk Ahras", déclare avec fierté le premier responsable du CRA. Et d’ajouter que le menu de la meïda de Ramadhan est annoncé quotidiennement à travers les ondes de la radio locale, ainsi chaque bénéficiaire sait exactement ce qu’il va manger à l’heure du f’tour. "Nous faisons tout pour que les citoyens qui se présentent au restaurant ne ressentent aucune gêne en venant récupérer le repas familial. Nous pensons que notre objectif a été atteint, en préservant la dignité des personnes dans le besoin tout en répondant à leur attente", devait-il ajouter. L’ambiance bon enfant, qui règne dans les couloirs de la cantine Pasteur, confirme un tant soit peu les affirmations de M. Aggouni. On ne décèle, en effet, pas le moindre signe d’embarras sur le visage des mères de famille et des hommes de différents âges, qui attendent patiemment leur tour, un panier à la main. Une femme, la cinquantaine, se présente à l’enregistrement. Après une bise à la jeune bénévole qui assure l'accueil, elle s'avance naturellement dans la file. "Je fais partie de ces nouveaux pauvres. Je suis veuve depuis trois ans et je dispose d’une pension trop maigre pour subvenir aux besoins de ma petite famille, avoue-t-elle. Aujourd'hui, j'ai osé passer par la porte du Croissant-Rouge sur insistance d'une amie, également bénéficiaire." Un gros couffin à ses pieds et un sac en plastique à la main, cet homme d’un certain âge est vêtu convenablement comme la plupart des bénéficiaires. "C'est agréable de venir ici et de discuter avec les gens qui viennent ici depuis le début du Ramadhan. Tous sont dans la précarité et cherchent à gagner décemment leur vie, mais n’y arrivent pas malheureusement. Sans la meïda de Ramadhan, je ne sais pas ce que je mangerai", confie-t-il, le regard lointain. Dans la salle aménagée en réfectoire, où les couverts pour une centaine de personnes sont mis dès 19h, les galères du quotidien côtoient la bonne humeur des bénévoles. "Cette pitance quotidienne ne suffit pas, je tiens énormément aux liens tissés avec les bénéficiaires", explique le responsable du restaurant, qui fait remarquer que la situation s’est nettement améliorée depuis 2010, avec le concours de la DAS. "J'aimerais personnellement faire davantage et proposer du travail à ces gens. On ne peut laisser personne sur la brèche, car nul n'est à l'abri des aléas de la vie", déplore le bénévole. Dans la grande salle, la distribution se poursuit. Bouteilles de limonade, chorba, viandes et desserts. Un sourire accompagne le don. Les bénévoles donnent tout ce qu'ils peuvent. De son côté, M. Aggouni annonce qu’il a déjà commencé à préparer les colis de vêtements neufs qu’il destine aux enfants nécessiteux à l’occasion de l’Aïd prochain. Selon ses prévisions, cette dotation devrait bénéficier à quelque 500 enfants des 26 communes de la wilaya. Il est même question de faire des dons du même genre aux enfants des ressortissants algériens vivant en Tunisie, à Sakiet Sidi Youssef, à Jendouba et au Kef.


A. A

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 27 JUILLET 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos