Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Algérie profonde Samedi, 11 Août 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

ECHANGEUR DES QUATRE-CHEMINS à BEJAIA

Quel imbroglio !

Par : OUYOUGOUTE M.

Trois ministères, ceux de l’énergie et des Mines, des Travaux publics et des Finances, ont été saisis pour arbitrer entre les deux parties : Sonatrach et l’administration.
Jamais sans doute un ouvrage d’art n’a posé autant de problèmes que celui de l’échangeur des Quatre-Chemins à Béjaïa. Ce projet structurant, s’il en est, a accusé un retard avant que ne débutent les travaux, lesquels sont intervenus au début de l’année. Coup de théâtre : une opposition du groupe Sonatrach est venue stopper les travaux dont les délais de réalisation étaient de 18 mois. L’entreprise nationale des hydrocarbures ayant estimé que l’ouvrage d’art a empiété sur le couloir de servitude de son pipeline. Si pour l’heure, le veto est "verbal", des sources proches du dossier affirment que Sonatrach serait sur le point de porter l’affaire devant les juridictions compétentes. Cette situation n’a pas manqué de faire réagir le wali de Béjaïa, Hamou Ahmed Touhami, lequel a déclaré sur les ondes de Radio Soummam que "l’étude réalisée pour ledit projet a pris en compte toutes les données et toutes les dispositions nécessaires, y compris le pipe". En d’autres termes, il n’y avait aucun risque sur le couloir de servitude de ce pipeline. Autre exposé mis en avant par le wali, la valeur de l’échangeur des Quatre-Chemins, d’autant que Béjaïa n’a cessé de souffrir des décennies durant de l’absence manifeste d’un plan de circulation au niveau du chef-lieu de wilaya. Au niveau des autorités locales, on a préféré prendre les devants. Trois ministères, ceux de l’énergie et des Mines, des Travaux publics et des Finances, ont été saisis pour arbitrer entre les deux parties : Sonatrach et l’administration. Le chef de l’exécutif avait assuré sur les ondes de Radio Soummam que "plusieurs réunions de travail ont été tenues entre les parties concernées par la réalisation de ce projet, dont les représentants de la société nationale", sans pour autant aboutir à un terrain d’entente. Le wali de Béjaïa avait menacé aussi de recourir à la justice, convaincu que le pouvoir judiciaire allait exiger de l’entreprise nationale le déplacement de son pipeline dont la réalisation remonte à 1958, l’échangeur étant d’intérêt public. Pourtant, dans les faits, c’est Sonatrach qui aurait pris les devants en portant l’affaire devant la justice. Les dirigeants, qui n’ont pas souhaité entretenir la polémique, ont préféré observer un silence radio -absence de communication extérieure- convaincus d’être dans leur droit.


M. O

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 21 AOUT 2014
Galerie Agrandir
Bannière
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos