Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Algérie profonde Jeudi, 09 Août 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Nouveau dispositif de sécurité à Oran

Un plan spécial Ramadhan

Par : REGUIEG-ISSAAD. K.

Pour mieux asseoir ce dispositif, la même source a révélé que 60 policiers ont été appelés en renfort afin d’intervenir discrètement dans les points chauds de la ville.

Un dispositif exceptionnel vient d’être mis en place à Oran tout au long du mois de Ramadhan, un mois connu pour la recrudescence des actes de violence en tous genres, apprend-on de source proche de la cellule de communication de la sûreté de wilaya. Pour mieux asseoir ce dispositif, la même source a révélé que 60 policiers ont été appelés en renfort afin d’intervenir discrètement dans les points chauds de la ville. L’autre satisfaction relevée est le fait que tous les individus recherchés ont été identifiés. Cette action vise à faciliter la mission des éléments de la police nationale qui pourront appréhender ces individus. Dans la foulée, le plan spécial Ramadhan a permis d’éradiquer plusieurs points de trouble à l’ordre public. Les nombreux pickpockets activant aux alentours des marchés du portable (Bd Zabana) et de l’informel situé sur l’avenue des Martyrs  (Souk El-Kettane) sont ciblés par cette opération. La prochaine opération de police visera le marché des Arcades. Les anciens revendeurs à la sauvette ont été pourtant transférés au sous-sol du marché Michelet. Dans l’avenue Choupot, plus de 12 unités de police sont placées au niveau de chaque intersection pour organiser le flux des voitures et sécuriser les citoyens. Au total, une soixantaine de policiers sont mobilisés chaque soir, et ce, jusqu’à une heure tardive de la nuit. Les citoyens approchés insistent sur le fait qu’ils se sentent sécurisés en empruntant cette artère, assure notre source.
Minuit, esplanade de l’Indépendance. Enfin, les migrants subsahariens en situation irrégulière seront notifiés et un délai de 15 jours leur sera accordé pour régulariser leur situation de séjour.


K. R-I

 
DIlem
DILEM DU 30 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Voir toute La rubrique

Dernières infos