Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Algérie profonde Mardi, 03 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Concession des plages sur le littoral oranais

Un véritable racket estival !

Par : D. LOUKIL

À chaque ouverture de saison estivale, les assurances données aux estivants par les responsables et élus locaux quant à la gratuité des plages et leur libre accès ne font guère long feu.

Et le constat est sans appel puisque, d’année en année, les Oranais découvrent avec effarement que leur littoral est tombé entre les mains de charognards faisant main basse sur la majorité des plages, les plus belles et les plus accessibles. Le système de concession des plages mis en place, et surtout tel que pratiqué, s’avère en fait n’être qu’une opération sauvage de privatisation du domaine public du littoral. Cet été est déjà émaillé de nombreux incidents, comme rapporté par des estivants qui se sont vu, ni plus ni moins, menacés par un concessionnaire ou l’un de ses sbires armés d’un gourdin. Non content de ne pas respecter le cahier des charges quant au périmètre lui étant concédé et le libre accès à la mer en dehors de son périmètre, ces énergumènes vont jusqu’à chasser les familles qui oseraient venir installer leur propre parasol à proximité de “leur” plage. Ce sont là des scènes qui ont été vécues par de paisibles vacanciers contraints d’aller chercher une place sur des rochers ou un endroit qui n’est pas surveillé.
Plus grave, cette situation est accrue par le phénomène des concessionnaires clandestins qui, eux aussi n’hésitent pas à accaparer certaines plages sans aucune autorisation, ce qui ne les empêche pas d’imposer leur diktat aux vacanciers en toute impunité. Ce racket estival avec les emplacements dans le périmètre d’une concession dépassent les 600 DA pour un parasol et 4 chaises, démarre dès l’arrivée sur le site avec un premier paiement pour l’accès à la plage, un deuxième pour le gardiennage du parking... et ainsi de suite. Ajoutez à cela la multiplication des plages privées intégrées à des hôtels, on se demande ce qui reste aux simples citoyens qui n’ont guère plus les moyens de s’offrir une journée en bord de mer. Il n’est pas étonnant de voir les dizaines de gamins s’adonner aux plaisirs de la baignade “dans les bassins des jets d’eau des ronds-points de la ville.” C’est un émigré fraîchement débarqué et pourtant peu pénalisé par cette situation qui nous dira : “C’est l’absence de l’État qui provoque ces maux dans le pays, le deux poids, deux mesures !”


D. L

 

Commentaires 

 
#18 kind 07-07-2012 10:30
Regardez l'ampleur du gachis la ou le savoir est absent. c'est un simple resume de ce pays. Pauvre de nous!
 
 
#17 merou4 07-07-2012 08:18
on a osé un jour mes amis et moi dénoncé ces agissements auprès de la wilaya de chlef et en juin 2012 sur un forum vitamine dz, j'ai essuyé toutes les foudres,le tourisme en algerie n'existe plus.Si au moins en payant on a la paix "maalich" c'est grave des personnes qui font vraiement peur tenant un manche en bois a la main exigeant de vous une taxe imaginaire ? L'acces a la plage est fermé avec une corde ou un tuyeau d'arrosage
et on sent la complicité des autorités, puisque personne ne bonche, c'est Nooooooooooorma l !
 
 
#16 objectrafik 07-07-2012 07:33
C'est les générations des cinquante années d'indépendance de la pauvre Algérie qui est entre les de voyous ruraux qui gèrent les plages .Ceux qui dirigent sont de la même étoffe .
 
 
#15 el fahama 05-07-2012 10:48
Pourquoi se leurrer dans un journal au sujet d'une plage, alors que pour des futilités(Gaz-Electricité-transports-dos d'ane-etc;;;) on aarrive a couper la route et faire entendre notre voix à qui de droit. Il suffit de fermer la route menant à la plage avec des obstacles et des pneus pour que la municipalité veille intervenir. On sait que les concessionnaire s et les présidents des APC du littoral sont de connivence, les directions du tourisme au niveau wilaya sont arrosées au passage c'est comme ça l'Algérie. Payez-payez et enconre pâyez
 
 
#14 oasis 05-07-2012 09:59
50 ans d'une dépendance: l'injustice
 
 
#13 pako 05-07-2012 09:17
Citation en provenance du commentaire précédent de kamel bensaid:
pourquoi s'énerver ? se faire du mauvais sang ? au lieu d'aller sur nos plages dégoutantes, sales, sans commodités où se baladent des centaines de voyous ne sachant guère formuler une phrase en arabe sans qu'elle ne contienne un gros mot , une vulgarité à faire fuir une personne respectable, allez pour le même prix aux plages tunisiennes (peuple qui a su jusqu'à maintenant se comporter avec les touristes) Quand à ce peuple fait de ramassis, il n y a rien a attendre de lui!

t as tout a fait raison mon frere c est l avis des millions d algeriens fin de citation
 
 
#12 kamel bensaid 05-07-2012 00:04
pourquoi s'énerver ? se faire du mauvais sang ? au lieu d'aller sur nos plages dégoutantes, sales, sans commodités où se baladent des centaines de voyous ne sachant guère formuler une phrase en arabe sans qu'elle ne contienne un gros mot , une vulgarité à faire fuir une personne respectable, allez pour le même prix aux plages tunisiennes (peuple qui a su jusqu'à maintenant se comporter avec les touristes) Quand à ce peuple fait de ramassis, il n y a rien a attendre de lui!
 
 
#11 dagdague 04-07-2012 17:47
Permettez moi de vous remercier tout d'abord pour ce sujet si peu pesant dans la bascule des problèmes des Algériens,mais! hé oui mais.Tout est là.C'est comme la petite carie dentaire,si on ne la soigne pas illico presto,c'est la bouche qui pue.Alors combien de bouches puent actuellement en Algérie?Pourquoi n'y a-t-il pas un bureau de médiateur au niveau du président de la Présipauté ?Cela gène et cela dérange.Alors laisses le rafèle.Quand arrivera le raz de marrée(el hamla)tout partira,sauf les pierres(allah yerhame ..)Je crois que nous sommes même plus forts que la Corée du nord.Les Algériens dangers!hahaha.
 
 
#10 hi hon 04-07-2012 15:55
les depassements tout le monde les voit et certains les subissent.mais à qui s'adresser.il n'y a plus d'etat .50 ans d'independance et nous n'avons toujours pas un etat qui nous protege de cette mafia ,mafia des plaages des sables des carrieres,des bananaes,des pommes de terre,des poivrons des poisssons,de l'air que nous respirons.
 
 
#9 Monsieur Gourdin 04-07-2012 15:21
C'est l'enfermement de tout un peuple et dans tous les domaines. Les acteurs de cette situation ne sont jamais a court d'argument; de Monsieur GOURDIN (gardien des plages) aux responsables de l'état. La médiocrité et le rafistolage est le maitre mot. Vous vous adressez à un maçon pour batir une tombe; il vous fera changer d'avis pour avoir une armoire à la place. C'est une entente tacite qui ne dit pas son nom entre tous les acteurs y compris le peuple qui a perdu son civisme et qui ne proteste pas de manière vigoureuse sur les dépassements et qui parfois se laisse molester par sa passivité ou même par sa propre complicité volontaire ou non.
 
DIlem
DILEM DU 21 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos